« Nous soutenons l’opposition en Guinée équatoriale, pour rétablir la démocratie et l’État de droit », déclare Gianni Pittella

"We support opposition to re-establish democracy and rule of law in Equatorial Guinea

Gianni Pittella, président du Groupe S&D, a déclaré ce qui suit après sa rencontre du 24 mars avec les représentants de la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), seul parti d’opposition en Guinée équatoriale :

« En l’absence de liberté d'expression, de liberté des médias et de liberté de manifestation, la situation politique de la Guinée équatoriale est terrible sur le plan des droits fondamentaux. Dans ce contexte, nous soutenons résolument l’opposition démocratique. En effet, le Groupe S&D considère la promotion de la démocratie en Afrique comme une priorité fondamentale de son action politique. »

« L’absence totale d’évolution démocratique donne une image politique désolante du pays : le parti du président et de ses alliés peut remporter les élections avec 99 % des voix, les représentants de l’opposition sont poursuivis, il n’y a pas de médias ni de syndicats indépendants. Le Groupe S&D est attaché à la promotion de la démocratie. Dans cet esprit, il soutiendra le pluralisme politique en Guinée équatoriale, en appuyant son parti frère, le CPDS, et en mettant en lumière la situation de la Guinée équatoriale lors des débats au Parlement européen. »