M. Tajani, savez-vous où se trouve l’Afrique ? Votre silence en dit long, interpelle Cécile Kyenge

Cécile Kyenge

Concernant l’élection du prochain président du Parlement européen, l’eurodéputée S&D Cécile Kyenge indique que Gianni Pittella est clairement le meilleur choix pour une stratégie UE-Afrique forte :

« L’Afrique est une priorité politique pour le Groupe S&D. Dans cette optique, le président du Groupe S&D, Gianni Pittella, a visité au cours des dernières deux années et demie la République démocratique du Congo, le Burundi et l’Éthiopie, ainsi que l’Union africaine. Notre Groupe a joué un rôle moteur dans l’adoption de législations clés et dans la tenue de débats parlementaires relatives à l’Afrique, qu’il s’agisse des minerais des zones en conflit, de l’avenir des relations UE-ACP ou de la violence ethnique et du conflit institutionnel en RDC. »

« Nous restons convaincus que l’UE a besoin d’une nouvelle stratégie ambitieuse pour ce vaste continent en mutation, qui détient à nos yeux un immense potentiel d'avenir. Nous pouvons mettre en place un authentique partenariat dans des domaines comme l’énergie, l’enseignement, l’agriculture, l’investissement et le commerce, tout en promouvant les droits de l'homme, la justice sociale et la démocratie. »

« Or, cette ambition est très éloignée des pensées et préoccupations d’Antonio Tajani. En effet, lorsqu’il était commissaire, il y a deux ans et demi, il ne citait l’Afrique qu’en passant pour se focaliser principalement sur les intérêts des multinationales, à partir d’une conception dépassée de l’Afrique comme un continent de pauvreté, de migration, d’instabilité ou de dictature. »

« M. Tajani, votre silence en dit long sur votre absence de vision, sur votre conception des pays africains comme source de problèmes et de ressources et non comme partenaires. Vous n’êtes pas le type de président dont le Parlement européen a besoin. »