Déclaration conjointe des Groupes PPE, S&D et ADLE concernant l’élection du président de la Commission européenne

Dans une déclaration conjointe, les présidents des Groupes PPE, S&D et ADLE au Parlement européen, Joseph Daul, Hannes Swoboda et Guy Verhofstadt, s’engagent à dialoguer et à se consulter dès que possible après les élections européennes, conformément à la Déclaration 11 annexée au traité de l’Union européenne (relative aux articles 17.6 et 17.7). Celle-ci stipule que « le Parlement européen et le Conseil européen sont responsables conjointement du déroulement sans faille du processus conduisant à l’élection du président de la Commission européenne (…). Des représentants du Parlement européen et du Conseil européen conduiront, en conséquence, les consultations requises (…)».
Voici en substance le contenu de la déclaration conjointe :

« Conformément à la lettre et à l’esprit du traité, et tenant pleinement compte des résultats des élections européennes, nous nous engageons à lancer aussi vite que possible après les élections européennes un dialogue et des consultations, qui viseront à désigner, au sein de la famille politique capable de constituer la majorité qualifiée requise au Parlement européen, le candidat européen à la présidence de la prochaine Commission. »

« Le candidat du plus grand groupe sera le premier à tenter de constituer la majorité requise. Sur cette base, nous soumettrons conjointement une proposition au Conseil européen afin de lancer les consultations institutionnelles conformément à la Déclaration 11. »
 
« Le prochain président de la Commission devra être élu dans le cadre d’un processus transparent et non de manœuvres en coulisse. »
 
« Nos familles politiques se présenteront aux élections européennes avec leurs candidats respectifs à la présidence de la Commission européenne. »

« Le prochain président de la Commission devra être choisi parmi ceux-ci. Il s’agit de respecter les attentes des citoyens et de rendre l'Union européenne plus proche d’eux et plus démocratique. »