Il est temps de renouveler les relations de l’UE avec les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique

S&D Group committed to enhancing co-operation with ACP countries in Malta, Marie Arena, Cécile Kyenge, Juan Fernando Lopez Aguilar, Louis-Joseph Manscour ,

Sur ce dossier important, le Parlement européen a fait figure d’avant-garde et a ouvert la voie aux autres institutions de l’UE. Ce 4 octobre, le rapport sur l’avenir des relations entre les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et l’UE, au-delà de 2020, a été adopté à une large majorité par le Parlement européen. Ce rapport constitue la contribution du PE au suivi de l’accord international de Cotonou, conclu en 2000 et qui expirera en 2020.

Norbert Neuser, eurodéputé et coordinateur S&D pour la commission Développement du PE, et rapporteur en la matière, a souligné ceci :

« L’UE et les pays concernés se retrouvent autour de la nécessité d’élaborer une plateforme commune pour s’attaquer à des questions toujours plus urgentes comme l’éradication de la pauvreté, le changement climatique, la migration et la lutte antiterrorisme. Dans ce contexte, je suis heureux que l’accord de Cotonou nous permette de renforcer les relations avec les pays partenaires et de développer un cadre pour discuter des solutions partagées. »

« En effet, le monde a considérablement changé au cours des 20 dernières années. Dans ce contexte, le suivi de l’accord international avec les pays partenaires est une bonne occasion d’adapter notre mode de coopération à la situation actuelle. La mentalité des donateurs appartient au passé ! Nous voulons un partenariat politique entre égaux. Dans ce cadre, l’aide doit servir à soutenir le développement par les pays partenaires d’un environnement économiquement prospère et agréable, qui élimine la nécessité de recourir à l’aide extérieure. »