La dégradation politique et humanitaire en RDC se poursuit. Le Groupe S&D va proposer des sanctions

La dégradation politique et humanitaire en RDC Congo se poursuit. Le Groupe S&D va proposer des sanctions

Dans la foulée de son succès hier avec l'accord sur les minerais de conflit, le Groupe S&D a rencontré aujourd'hui la Haute Représentante Federica Mogherini. Les députés S&D lui ont présenté le Rapport de la mission effectuée en septembre dernier à l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) par Elena Valenciano, en tant qu'envoyée spéciale du Président Gianni Pittella.

Suite à cette rencontre, le leader du Groupe S&D, Gianni Pittella, et la présidente de la sous-commission des droits de l'homme, Elena Valenciano ont déclaré:

« Face à une situation politique et humanitaire qui se dégrade de jour en jour en RDC, nous avons informé la Haute Représentante que le groupe des Socialistes et Démocrates proposera la semaine prochaine une résolution du Parlement européen appelant le Conseil à adopter des sanctions individuelles à l'encontre de personnes proches du Président congolais. À cet égard, nous sommes ravis que la question soit mise à l'ordre du jour du Conseil des Affaires Étrangères du 12 Décembre, avant la date symbolique du 19 décembre au terme de laquelle le Président Kabila doit quitter le pouvoir.

Il est primordial de sortir de l'impasse politique pour résoudre la crise sécuritaire et humanitaire à l'Est du pays.

Nous avons aussi mis la lumière sur la situation humanitaire dans cette région, où plus d'un million de personnes sont déplacées et vivent dans des conditions inhumaines dans l'indifférence de la communauté internationale, et nous remercions la Haute Représentante de son engagement à travailler sur cette question avec le commissaire à l'Aide Humanitaire et avec le prochain Secrétaire-Général des Nations Unies ».