L’UE doit assurer la protection des enfants migrants non accompagnés, déclare Pittella

Pittella:  EU must ensure protection of unaccompanied migrant children

Ce 26 octobre, la plénière du Parlement européen à Strasbourg a abordé la question de la protection des enfants dans le cadre de l’immigration.

Dans ce contexte, Gianni Pittella, président du Groupe S&D, a déclaré ce qui suit :

« La manière dont une société traite ses enfants est le révélateur le plus précis de l’âme de celle-ci. Dans cet esprit, nous estimons que l’UE doit investir beaucoup plus d’efforts dans le traitement décent des milliers de mineurs non accompagnés qui arrivent en Europe. En effet, l’absence de protection de ces enfants non accompagnés est une immense tragédie dans la tragédie de la crise des réfugiés. Qu’ils soient réfugiés, personnes déplacées de l’intérieur ou immigrants, ils restent avant tout des enfants. Peu importe d’où ils viennent, peu importe qui ils sont – ce sont des enfants sans la moindre exception. »

« Conformément à cette optique, les Socialistes & Démocrates sont à l’origine de l’appel qui demande à la Commission européenne de protéger effectivement ces enfants victimes de la crise des réfugiés. Nous voulons le passage des paroles aux actes, nous voulons la mise en œuvre des promesses. Nous demandons que la Commission avance une proposition de loi ambitieuse concernant une approche à l’échelle de l’UE, adaptée à l’ensemble des enfants et non limitée aux demandeurs d'asile. »

« Plus précisément, nous exhortons la Commission à accorder la priorité aux enfants sujets à répartition, à mettre fin à la détention arbitraire d’enfants, à développer des procédures efficaces pour les enfants, à mettre en place des règles efficaces de tutelle, à maintenir l’intégrité des familles et à donner un statut légal aux enfants. »

« Par ailleurs, il est essentiel d’assurer un accès à l’enseignement à tous les enfants échoués, déplacés de l’intérieur, réfugiés et migrants. »

« Tout ceci doit constituer une responsabilité partagée. En effet, l’Europe révèlera son âme véritable à travers la manière dont elle traitera ces enfants. »