À notre demande, M. Korwin-Mikke sera sanctionné – la misogynie est inacceptable, déclare Pittella

Pittella: Mr Korwin-Mikke will be sanctioned as we requested. Misogyny cannot be accepted, #ourfightwomensrights, #stopviolenceagainstwomen,

Suite à la demande du Groupe des Socialistes & Démocrates, le président du Parlement européen Antonio Tajani a décidé, ce 9 mars, de sanctionner l’eurodéputé Janusz Korwin-Mikke pour ses commentaires outrageusement sexistes, proférés en plénière.

Le chef de file du Groupe S&D, Gianni Pittella, a déclaré ceci :

« Nous saluons la décision du président du Parlement européen Antonio Tajani d’accepter notre demande de sanctionner M. Korwin-Mikke pour ces déclarations scandaleuses contre l’égalité des sexes, exprimées en plénière la semaine prochaine. »

« En effet, le Parlement européen représente 500 millions de citoyens européens. Et dans cette assemblée, nous ne pouvons accepter aucune position ou déclaration qui va ouvertement à l'encontre des principes et valeurs de l'Union européenne. Celle-ci est fondée sur l’égalité, la non-discrimination et le respect. Il n’y a pas de place pour les misogynes dans notre assemblée. »

Iratxe Garcia Pérez, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour les droits des femmes et l’égalité des sexes, qui avait répliqué aux scandaleuses déclarations de M. Korwin-Mikke, a ajouté ce qui suit:

« Il est important que les députés auteurs de remarques aussi scandaleuses, qui violent les principes de l’Union européenne, soient sanctionnés de manière exemplaire. Ils doivent savoir que leur comportement ne restera pas impuni. »

« Par ailleurs, je souhaite souligner les réussites du mouvement féministes à travers le monde. Personnellement, je n’aurais jamais eu l’occasion de siéger au Parlement européen et d’y défendre les droits des femmes sans les générations précédentes qui se sont battues pour l'égalité des sexes et la participation politique des femmes. »