Pour Gianni Pittella, les enfants et les jeunes déracinés du Nigeria doivent être une priorité pour l'UE

Gianni Pittella: EU must make uprooted children and youth in Nigeria a priority, Gianni Pittella, Boko Haram attacks, UNICEF, sexual slavery, other sexual violence, kidnappings and forced armed conflict, access to education,

Le Groupe S&D au Parlement européen condamne vigoureusement les attaques perpétrées par Boko Haram dans le nord du Nigeria, qui ont causé le déplacement massif d’enfants innocents. Le Groupe demande une assistance internationale immédiate et coordonnée.

Gianni Pittella, président du Groupe des Socialistes & Démocrates au Parlement européen, a commenté comme suit l’adoption par le Parlement européen, ce 8 octobre, d’une résolution qui condamne le déplacement massif d’enfants au Nigeria en raison des attaques de Boko Haram.

« Nous demandons une assistance internationale coordonnée immédiate pour aider les agences de l’ONU et les ONG à empêcher que les enfants déplacés soient réduits à l’esclavage sexuel ou soient soumis à d'autres violences sexuelles et à des enlèvements, dans le cadre du conflit armé qui oppose la secte terroriste Boko Haram aux civils, au gouvernement et à des cibles militaires au Nigeria. »

« Dans ce contexte, nous demandons à la Commission européenne de rendre prioritaire l’assistance aux enfants et aux jeunes déracinés du Nigeria, du Cameroun, du Tchad et du Niger. Cette aide doit en particulier se focaliser sur toutes les formes de violence et sur l’accès à l’enseignement. »

« Par ailleurs, nous demandons aux donateurs de tenir sans délai leurs engagements, afin de répondre au besoin chronique d’accès aux nécessités de base comme l’eau potable, les soins de santé basiques et l’enseignement. »

Le Groupe S&D réitère son appel aux autorités nigérianes, pour qu’elles élaborent un programme concret de développement économique et social des États du nord et du sud. Il s'agit de résoudre des questions comme la pauvreté, les inégalités, les chances devant l’enseignement et l'accès aux soins de santé.