Le Groupe S&D obtient 500 millions d’euros pour la lutte contre le chômage des jeunes

S&D Group secures €500 million to tackle youth unemployment, Jens Geier, Eider Gardiazábal Rubial, the Youth Employment Initiative (YEI), schoolofdemocracy, #SocialRights,

Ce 13 septembre, le Parlement européen appuyait une initiative du Groupe S&D, qui visait à libérer 500 millions d’euros additionnels pour la lutte contre le chômage des jeunes en Europe. Cet argent est alloué dans le cadre d’un amendement au budget 2017 de l’UE, qui augmente le financement de l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ).

Jens Geier, eurodéputé S&D et négociateur du Parlement européen pour le budget rectificatif, a déclaré ceci :

« En dépit des récentes évolutions positives des économies de l’UE, le nombre de jeunes sans travail y reste scandaleusement élevé. En effet, dans de nombreux pays de l’UE le taux de chômage des jeunes de 16 à 25 ans est supérieur au double du taux moyen. Près d’un tiers des jeunes d'Espagne, d’Italie et de Grèce ne suivent toujours pas d’enseignement ou de formation ou n’ont pas de travail. Ces 500 millions d’euros additionnels permettront de soutenir de nouvelles recherches d'emplois, de nouveaux stages ou la poursuite de l'enseignement pour ceux qui en ont le plus besoin. Toutefois, cela reste toujours largement insuffisant. En conséquence, nous continuerons à presser le Conseil et la Commission pour qu’ils prévoient enfin les moyens en adéquation avec l’amplitude de la crise. »

Eider Gardiazábal Rubial, eurodéputée et porteparole S&D en commission des budgets, a ajouté ceci :

« La crise financière a débuté il y a dix ans et nous en payons toujours les conséquences. Il est inacceptable qu’un nombre si considérable de jeunes de toute l’UE continue à tenter de survivre. Si le chômage des jeunes n’est plus aussi répandu qu’avant, il reste nettement présent. Dans ces conditions, garantir le financement d’initiatives pour aider les jeunes à obtenir une formation ou un emploi de bonne qualité reste une priorité absolue de notre Groupe lors des négociations du budget 2018 de l’UE. »