Pour les S&D, le Fonds d’affectation spéciale de l’UE pour l’Afrique doit d’abord aider les citoyens

S&Ds: EU Trust Fund for Africa must put the people first

Les Socialistes & Démocrates européens condamnent toute utilisation du Fonds d’affectation spéciale de l’UE destiné à l’Afrique pour le financement de la gestion et de la surveillance des frontières. Ils soulignent qu’il est indispensable d’utiliser l’ensemble des fonds affectés au développement exclusivement pour des projets de développement comme l’enseignement, les soins de santé et l’infrastructure.
Ce 13 septembre, le Parlement européen adoptait une résolution concernant ce Fonds d’affectation spéciale pour l’Afrique.

Dans la foulée, Arne Lietz, eurodéputé et rapporteur fictif en la matière, a déclaré ce qui suit :

« Les contrôles frontaliers ne font qu’aggraver le problème ; lorsqu’une personne éprouve la nécessité de fuir, nous ne devons pas l’empêcher de demander asile en Europe. »

« S’attaquer aux causes fondamentales des migrations signifie composer des programmes qui luttent contre le chômage des jeunes, qui élaborent des systèmes de santé, qui améliorent l’enseignement et qui renforcent la société civile. »

Norbert Neuser, eurodéputé  et coordinateur S&D pour le développement, a ajouté ceci :

« L’absence de contrôle par le Parlement européen des fonds d’affectation spéciale constitue un grand problème. En effet, on ne peut mettre en œuvre efficacement une politique de développement que si on dispose du budget approprié. Dans cette optique, il faut éviter que la nouvelle tendance, qui assure une plus grande souplesse dans la réalisation des programmes, mette en péril des programmes à long terme qui visent le développement durable. »