Appui S&D à la proposition de Mogherini pour une nouvelle stratégie envers la Chine

S&Ds in favour of Mogherini’s proposal for new strategy on China, Victor Boştinaru, Federica Mogherini, G20 summit, Africa, #4Africa, 4Africa,

Ce 6 juillet, le Parlement européen discutait de l’application d’une nouvelle stratégie à la Chine.

Dans la foulée, Victor Boştinaru, eurodéputé et viceprésident S&D, a déclaré ceci :

« La Chine est un acteur clé de la scène internationale et un partenaire essentiel de l’UE. En dépit d’approches différentes de nombreux sujets, il ne fait aucun doute que tant l’UE que la Chine considèrent la collaboration et la coordination comme essentielles. »

« Dans cet esprit, nous saluons chaleureusement l’appel lancé par Federica Mogherini, Haute Représentante de l’UE aux Affaires étrangères et à la Sécurité, en faveur d’une nouvelle stratégie chinoise de l’UE, qui unifie et rende cohérentes les actions européennes relatives à la Chine. »

« En effet, il est important de prendre conscience de ce que l’UE et la Chine peuvent faire ensemble, soit bilatéralement, soit au sein de forums internationaux. Dans cette optique, le prochain sommet du G20 organisé par la Chine sera particulièrement important. D’autres sujets de collaboration possible sont la lutte antiterroriste, la cybersécurité, le changement climatique ainsi que les investissements réciproques, dans le plan Juncker d’une part et dans la stratégie chinoise 'Une ceinture et une route’, de l’autre. Il faudra aussi aborder la question de la protection des projets d’infrastructure clés, comme les projets énergétiques. »

« Sans oublier l’Afrique, où la coordination des politiques respectives d'investissement et de développement pourrait fortement influencer la migration – ni la Corée du Nord, sur laquelle la Chine dispose des moyens de pression nécessaires. »

« Par ailleurs, l’accord avec l’Iran a montré à quel type de résultats une collaboration peut aboutir. Des opérations comme le maintien de la paix au Soudan du Sud ou les actions antipirates dans le Golfe d’Aden ont démontré l’engagement international de la Chine. »

« Une fois conclu, un accord global d’investissement facilitera considérablement l’accès du marché chinois aux entreprises européennes et augmentera l’investissement chinois dans l’économie européenne. Dans cette optique, nous saluons l’ouverture avec laquelle la Chine accueille la perspective d’un accord de libre-échange. »

« Il ne fait aucun doute qu’il faudra de nouvelles discussions pour aborder la question de la surcapacité industrielle de la Chine, même si celle-ci donne quelques signes d'être prête à réduire sa production excessive. Toutefois, il est capital que l’UE prenne toutes les mesures nécessaires, concrètement ou sur le plan du dialogue, afin d'éviter les confrontations lors de l’expiration, en décembre, de certaines dispositions du protocole d'accès de la Chine à l'UE. »