Les S&D pressent les États membres à augmenter les salaires et doper l’investissement public

Puzzle with writing living wage better life

Ce 14 mars, les Socialistes & Démocrates obtenaient le soutien du Parlement européen pour leur appel à augmenter les salaires, doper l’investissement public et lutter contre les inégalités. En effet, ils estiment que le Semestre européen 2018 doit être l’occasion d’appliquer une politique économique qui assure la croissance, l’investissement et le plein emploi.

 

Hugues Bayet, eurodéputé S&D et auteur du rapport parlementaire concernant le Semestre européen 2018, a déclaré ceci :

« Par son vote d’aujourd’hui, le Parlement européen exhorte les États membres, dans la perspective du sommet du printemps, à augmenter les salaires, doper l’investissement public et combattre les inégalités. Il s’agit d’assurer la croissance et le plein emploi. »

« En effet, la croissance des salaires réels est à la traîne par rapport à la croissance de la productivité. Il est donc grand temps d’effectuer un rattrapage pour les salaires. D’autant plus que la hausse du pouvoir d’achat est un des stimulants les plus efficaces de l’économie. »

« De même, l’infrastructure publique de grande qualité est un des moteurs de la compétitivité en Europe – or, l’UE risque de perdre sa domination, en raison d’un déficit d’investissement. Ce n’est qu’en investissant suffisamment que l’UE pourra effectuer la transition vers une économie durable et une société plus équitable. »

« Pour la première fois, le PE s’aligne sur ce que les socialistes disent depuis toujours : les inégalités freinent la croissance. À présent, nous espérons que la Commission et les États membres ouvriront enfin les yeux sur cette vérité, et qu’ils combattront vigoureusement les inégalités qui s’aggravent dans nos sociétés. »

 

Javi Lopez, eurodéputé S&D et responsable du Semestre européen 2018 au sein de la commission Emploi, a ajouté ce qui suit :

« Dans toute l’Union européenne, les politiques austéritaires ont dramatiquement aggravé les inégalités, la pauvreté et la pauvreté des travailleurs. Or, dix ans après le début de la crise, il est grand temps de mettre en œuvre une politique économique centrée sur la hausse des salaires, l'emploi de qualité, la réduction de la pauvreté, la protection sociale et des services publics de qualité. Toutefois, la dimension sociale du Semestre européen continue à manquer totalement d’ambition. En effet, la droite bloque encore et toujours les améliorations sociales tellement nécessaires aux populations européennes. Dans ces conditions, les Socialistes & Démocrates continueront à lutter pour une politique économique progressiste et sociale, qui combat les inégalités par l’action politique. »

 

Note aux rédacteurs :

L’examen annuel de la croissance est la première étape du Semestre européen. Il vise à renforcer le développement économique durable et la convergence sociale, en définissant les priorités de l’Union et de ses États membres pour la prochaine année. Les rapports adoptés aujourd’hui font partie de la contribution du parlement à l’exercice du Semestre européen.