Les S&D s’apprêtent à se battre pour améliorer l’accès des personnes handicapées aux produits et services

Blind person reading braille note on ATM

La semaine prochaine à Strasbourg, les eurodéputés S&D prendront la tête du combat pour obtenir une majorité en faveur d’une proposition ambitieuse qui vise à renforcer les droits des personnes handicapées. En effet, le Parlement européen débattra et votera l’acte législatif sur l’accessibilité. Celui-ci vise à améliorer l’accès des personnes handicapées à un large éventail de produits et services. Les Socialistes & Démocrates ont déposé des amendements qui améliorent la proposition de loi, et ils sont prêts à se mesurer à la droite.

 

Olga Sehnalová, eurodéputée et négociatrice du Groupe S&D en la matière, a déclaré ceci :

« Dans de nombreux États membres de l’UE, il est difficile pour les personnes handicapées d’accéder à des services fondamentaux comme les ordinateurs, les smartphones, les distributeurs de billets ou les billetteries. Or, il s’agit d’activités courantes, qui nous semblent aller de soi. Et des estimations indiquent qu’à l’horizon 2020, 120 millions d’Européens souffriront d’une forme quelconque d’handicap. »

« Dans ce contexte, le résultat du vote intervenu en avril dernier en commission Marché intérieur, était une grande déception. En effet, influencés par les lobbys de l’industrie les eurodéputés de droite ont affadi la proposition originale de la Commission. Cela est indécent et inacceptable. »

« Nous autres S&D défendons un acte législatif plus ambitieux, et nous avons déposé des amendements dans ce sens. Nous voulons, par exemple, étendre l’application des règles aux personnes temporairement limitées fonctionnellement, comme les femmes enceintes ou les personnes âgées. »

« Par ailleurs, nous souhaitons qu’aucune entreprise, indépendamment de sa taille, ne puisse bénéficier d’une exemption générale des obligations imposées par la directive. Il s’agit de faire en sorte que l’ensemble des entreprises respecte les exigences d’accessibilité. »

« La semaine prochaine, le Parlement européen a l’occasion de montrer que l’Europe est capable d’améliorer le bien-être de millions de ses citoyens. Nous avons l’intention d’être à la hauteur de nos responsabilités. »

 

Nicola Danti, eurodéputé et porteparole du Groupe S&D pour la commission Marché intérieur, a ajouté ce qui suit :

« Après près de deux années de discussions, nous ne pouvons pas permettre au Parlement européen d’adopter une position faible dans un dossier aussi délicat et crucial. Dans cet esprit, notre Groupe poursuivra en plénière son combat pour un acte législatif sur l’accessibilité plus équitable et plus inclusif, afin que les personnes handicapées ou sujettes à des limitations fonctionnelles bénéficient d’un meilleur accès aux produits et services. »

 

Note aux rédacteurs :

En décembre 2015, la Commission européenne soumettait une directive qui spécifiait les exigences d’accessibilité applicables aux produits et services. Cet « acte législatif sur l’accessibilité » est une loi européenne horizontale, qui couvre un vaste éventail de produits (ordinateurs, équipement téléphonique pour consommateurs, terminaux de libre-service, …) et de services en ligne et hors ligne (transport, services bancaires, commerce en ligne, …).