L'intégration régionale en Afrique de l'Ouest est cruciale pour surmonter les défis, selon le Groupe S&D

S&Ds: regional integration in West Africa crucial to overcoming challenges, S&D MEPs Maria Arena, Cécile Kyenge, Carlos Zorrinho and Ricardo Serrão Santos, West African Regional meeting of the ACP-EU Joint Parliamentary Assembly in Freetown, Sierra Leone,

Les migrations, le développement durable et les répercussions du virus Ebola ont été au coeur de la réunion régionale ouest africaine de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE à Freetown(Sierra Leone) les 22 et 24 février. Y ont assisté eurodéputés du groupe S&D Maria Arena, Cécile Kyenge, Carlos Zorrinho et Ricardo Serrão Santos.

La coordinatrice S&D de l'ACP-UE JPA, Maria Arena, a déclaré:

«L'UE doit soutenir le renforcement de l'intégration régionale en Afrique de l'Ouest afin de promouvoir la libre circulation des biens, des services et des personnes au sein de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). Nous ne pouvons pas soutenir la stratégie de la Commission européenne sur les accords de partenariat économique (APE) pour ce qui est de travailler avec des pays importants comme le Nigeria, la Gambie ou la Mauritanie, qui représentent plus de 70% de la population en Afrique de l'Ouest.

« Pour les APE, il s’agit de mieux comprendre les préoccupations des pays d'Afrique de l'Ouest, d'évaluer pleinement l'impact des APE intérimaires sur l'intégration régionale et de travailler en étroite collaboration avec la société civile pour promouvoir des accords commerciaux et de développement [asymétriques] qui protègent les économies africaines les plus vulnérables. »

Les discussions sur le développement durable sectoriel ont porté sur l'agriculture, la pêche et les énergies renouvelables. Les membres du Groupe S&D ont souligné, en particulier, le grave problème de la pêche illégale, non réglementée et non déclarée. Le secteur est confronté à d’importants  défis économiques, sociaux et environnementaux qui nécessitent des mesures urgentes en Afrique de l'Ouest.

La question du virus Ebola a été aussi évoquée. Les députés européens du Groupe S&D ont félicité les pays touchés pour l'éradication réussie de l’épidémie et souligné la nécessité d'investissements structurels à long terme dans le système de santé.

Concernant les migrations, les membres du Groupe S&D ont noté le niveau important de migration transfrontalière en Afrique de l'Ouest et l'importance du soutien institutionnel et de la cohérence politique dans la réponse aux flux migratoires.

L’eurodéputée S&D, Cécile Kyenge, vice-présidente de l'Assemblée parlementaire paritaire, a déclaré :

« Le manque de possibilités de développement est l'une des principales causes de migration en Afrique de l'Ouest. Nous avons besoin d'efforts soutenus à tous les niveaux de gouvernement dans les pays d'origine, de transit et de destination.

« Notre approche ne doit pas seulement porter sur les mouvements de personnes, mais également sur la protection des droits des communautés et des migrants légalement établis et sur le lien entre migration et développement. »

Les membres ont également mis l'accent sur l'esprit d'entreprise en Afrique de l'Ouest et les possibilités de création d'emplois à condition de surmonter des obstacles tels que l'accès au financement.

L'eurodéputé S&D Carlos Zorrinho a déclaré:

« L'esprit d'entreprise peut stimuler le partage des connaissances, l'innovation et les progrès technologiques dans le développement durable, tout en donnant de nouvelles perspectives aux jeunes. Nous devons créer des paradis de l'entrepreneuriat plutôt que des paradis fiscaux. »

À la clôture de la session, les membres du Groupe S&D ont félicité la Sierra Leone pour ses progrès dans l'organisation des élections présidentielles et législatives de 2018, et ont exprimé leur confiance pour des élections libres, justes et paisibles. Ils ont souligné, en particulier, l'importance de déployer une mission d'observation électorale de l'UE pour les élections de l'année prochaine.