Les S&D sont prêts à renforcer la coopération avec les pays ACP sur le changement climatique

S&Ds set to enhance co-operation with ACP countries on climate change, Marie Arena MEP,  Hon. Waven William,

Ce 21 juin, les eurodéputés S&D ont réaffirmé leur volonté d’œuvrer en faveur de l’approfondissement des relations avec les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Ils se sont exprimés à l’occasion de la 33e session de l'Assemblée parlementaire conjointe ACP-UE (APJ ACP-UE), qui s’est déroulée à Saint-Julian, sur l’île de Malte, du 17 au 21 juin. Conjointement avec les progressistes du monde entier, les Socialistes & Démocrates ont convenu de renforcer la coopération dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris de la COP21 2015, afin de mitiger les effets du changement climatique.

 

Marie Arena, eurodéputée et porte-parole du Groupe S&D pour l’Assemblée parlementaire conjointe ACP-UE, a déclaré ceci :

« Nous avons exploré les possibilités de renforcement de la coopération entre l’UE et ses partenaires ACP, afin de mieux faire face aux défis communs comme le changement climatique. »

« En notre qualité de progressistes, nous devons être à la manœuvre et collaborer avec nos partenaires du monde entier pour veiller à la réalisation des buts climatiques ambitieux définis dans l’Accord de Paris. »

« Si le retrait des USA de la COP21 est scandaleux, cela ne nous empêchera pas d’agir. »

 

Waven William, député à la 6e Assemblée nationale des Seychelles, a ajouté ce qui suit :

« Le changement climatique est une réalité. S’il est une réalité pour tous les pays, les plus petits et les plus pauvres en souffrent toutefois le plus. Cela vaut en particulier pour les petits États insulaires en développement (SIDS), y compris le pays dont je viens, les Seychelles. En effet, nous luttons pour mettre en place un plan d'action et des initiatives afin de mitiger les effets du changement climatique et pour s’y adapter. Toutefois, notre capacité à réagir efficacement est entravée par les inégalités existantes sur le plan des moyens financiers et des technologies. »

« L’interconnexion de la communauté mondiale et la différentiation des voies du développement portent atteinte à cet environnement que nous partageons. En conséquence, nous avons tous le devoir de coopérer sans délai. Dans cet esprit, nous appelons tous les pays à faire preuve d'une volonté politique plus forte et à mettre pleinement en œuvre les accords légalement contraignants, signés par tous. »

Représenté par une délégation importante, le Groupe S&D continuera à jouer un rôle moteur dans le domaine des relations entre l’UE et l’Afrique, tant dans le cadre de l’Assemblée parlementaire conjointe UE-ACP qu’au-delà. Dans cette optique, le Groupe S&D organise à Bruxelles, du 25 au 28 septembre 2017, la 2e édition de sa Semaine africaine.