Les S&D proposent dix principes progressistes pour une nouvelle ère des accords commerciaux

Ten progressive S&D principles for a new era of trade agreements, David martin, #TTIP, CETA, #4Africa, #ConflictMinerals,

Les Socialistes & Démocrates (S&D) se battent pour une nouvelle dynamique des relations commerciales. À leurs yeux, les accords commerciaux internationaux doivent contribuer à la croissance économique durable et à l'emploi ; ils doivent bénéficier à la population ; et ils doivent renforcer les droits fondamentaux au travail et les normes environnementales. Vous trouverez ici les dix principes progressistes avancés par le Groupe S&D.

Les membres S&D de la commission Commerce international ont proposé ces objectifs ce 9 novembre, à l’occasion d’un échange parlementaire avec la commissaire chargée du Commerce Cecilia Malmström et de hauts représentants de l’OMC, de la CNUCED, du FMI et de l’OCDE.

David Martin, eurodéputé et porteparole S&D pour le commerce, a déclaré ce qui suit :

« C’est une vérité quasi universellement reconnue que plus de commerce égale plus de richesses. Toutefois, la répartition équitable de ces richesses n’a rien d’automatique, et la réalisation durable de cette croissance n’est absolument pas automatique non plus. »

« En conséquence, l'ouverture des marchés doit s’adosser à de solides règles commerciales. Or, les accords commerciaux contemporains sont susceptibles d'imposer ces règles. Par conséquent, l'UE doit profiter de ces accords pour promouvoir des normes sociales et environnementales élevées dans le monde entier. »

« Par ailleurs, le régime du commerce extérieur de l’UE est une réussite, selon de nombreux critères. En effet, en Europe un emploi sur sept dépend des exportations vers le reste du monde, et les marchés mondiaux ont joué un rôle crucial pour les entreprises de l’UE et les emplois de leurs travailleurs pendant la récente période de récession intérieure. Toutefois, il est aussi évident que l’insuffisance de la réglementation de la mondialisation a laissé beaucoup de gens sur le bord de la route. Cette situation a entraîné un retour de bâton populaire et le renouveau des appels au protectionnisme. »

« Dans ces conditions, le temps est venu de repenser et de remodeler la politique commerciale de l’UE dans une perspective d’avenir. Le temps est venu de requalifier le commerce de bien public. »

Documents Relatifs 
Les S&D proposent dix principes progressistes pour une nouvelle ère des accords commerciaux
09/11/2016