Pour les S&D, il ne peut y avoir ni consommateurs ni produits de seconde classe au sein de l’UE

Lady holding 2 tins of food looking at labels

 

Ce 12 juillet, le Groupe S&D était à la tête de la majorité écrasante de la commission parlementaire Marché intérieur qui décidait d’empêcher l’application de critères différents à la qualité des aliments et autres produits de consommation commercialisés en Europe de l’Est et en Europe de l’Ouest. En effet, les eurodéputés S&D qualifiaient de pratique déloyale et dangereuse la commercialisation, dans certains pays européens, de produits d’apparence identique mais de qualité inférieure à leurs homologues d’autres pays. Ils s’engageaient à trouver des solutions européennes, qui mettent les consommateurs européens sur pied d’égalité, indépendamment de leur pays de résidence. Le Parlement européen se prononcera sur ce rapport lors de sa plénière de septembre.

 

Olga Sehnalová, eurodéputée et porteparole S&D pour le rapport sur la qualité duelle des produits, a déclaré ceci :

« Il est scandaleux de vendre, dans certains États membres, des aliments et produits de qualité inférieure à leurs homologues d’autres pays, bien que ces produits arborent la même marque et se présentent dans un emballage identique. Cette pratique est non seulement déloyale, elle sape aussi la confiance des citoyens dans l’équité du marché intérieur de l’UE. Ces pratiques sont dangereuses et doivent être immédiatement interdites. Nous ne pouvons plus accepter que certains consommateurs européens soient traités comme s’ils étaient inférieurs à leurs concitoyens européens. »

« Il va sans dire qu’un produit présenté sous une marque et dans un emballage donnés doit avoir la même composition partout dans l’UE. Au cas où un producteur souhaiterait proposer des produits personnalisés, il doit en informer les consommateurs, produit par produit. La personnalisation ne peut être une excuse pour réduire la qualité des produits. Car les consommateurs européens ont le droit de savoir ce qu’eux et leurs familles consomment. »

« Dans ce contexte, le vote d'aujourd’hui en commission Marché intérieur est une victoire pour nous autres, Socialistes & Démocrates. Après sept années de lutte contre la qualité duelle des aliments, le Parlement européen admet enfin l’existence de ce problème au sein de l’UE. À présent, le temps est venu de trouver des solutions européennes efficaces. La révision de la directive sur les pratiques commerciales déloyales (UCPD) serait un premier pas dans ce sens. Plus précisément, la proposition ‘Une nouvelle donne pour les consommateurs’ constitue un bon point de départ. Cependant, ce texte nécessite une série de mises au point pour fonctionner efficacement. »

 

Momchil Nekov, eurodéputé et négociateur S&D en commission Agriculture, a ajouté ce qui suit :

« Il faut mettre fin à cette pratique ‘d’une marque, un produit, mais différents contenus et compositions’ ! L’UE ne peut plus rester passive ou lente à réagir. Nous devons veiller à ce qu’il n’y ait pas de citoyens européens de seconde classe en matière de produits alimentaires. Les emballages identiques doivent contenir des produits identiques, que l'acheteur se trouve à Sofia ou à Stockholm. »

 

Biljiana Borzan, eurodéputée et négociatrice S&D en commission Environnement et Santé publique, a précisé les éléments suivants :

« Des études montrent que des produits alimentaires d’apparence identique peuvent être de qualité différente et moins saine dans certains pays. Cette situation est particulièrement inquiétante lorsqu’il s’agit de consommateurs vulnérables comme les bébés et personnes à problèmes d’alimentation ou de santé. Or, la législation européenne existante s’est avérée inadaptée à la résolution de cette question. Dans ces conditions, nous demandons la révision de la directive sur les pratiques commerciales déloyales ainsi que de la législation sur l'étiquetage. Il s’agit de garantir à l’ensemble des consommateurs européens des produits identiques de qualité identique, reconnaissables à partir d’informations précises et facilement accessibles. »