Published:
Share:

 

Lors de sa réunion de jeudi à Strasbourg, la Conférence des présidents du PE a désigné les membres de son équipe de négociateurs pour le « rapport Van Rompuy » concernant l'union monétaire européenne (UME).
 
Dans cette négociation entre institutions de l’UE, le PE sera représenté par 3+1 groupes politiques : le parti populaire européen, les socialistes & démocrates et les libéraux, ainsi que les Verts par le biais d’un membre suppléant.
 
L’eurodéputé Roberto Gualtieri a été choisi pour diriger les négociations au nom du Groupe S&D. Ses collègues seront Elmar Brok pour le PPE, Guy Verhofstadt pour l’ADLE et Daniel Cohn-Bendit comme membre suppléant des Verts. Roberto Gualtieri était déjà le négociateur principal du Groupe S&D pour le pacte budgétaire.
 
Roberto Gualtieri a commenté comme suit les négociations à venir :
 
« Nous devons renverser la tendance vers la forme intergouvernementale d’élaboration des politiques. Car il est essentiel de fonder toute future gouvernance sur la méthode communautaire. »
 
« En effet, la future union monétaire européenne nécessite une légitimité démocratique plus forte et un renforcement du rôle du Parlement européen. »
 
Hannes Swoboda, président du Groupe S&D, a ajouté ceci :
 
« Nous devons surmonter la crise et changer l’approche néolibérale austéritaire à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui. Nous n’arrêterons pas notre combat contre l’accroissement de la pauvreté, l’approfondissement du fossé séparant pauvres et riches et l'incessante hausse des taux de chômage. Nous demandons un engagement clair envers la cohésion sociale par l’insertion dans le rapport Van Rompuy d’un chapitre dédié aux questions sociales et par l’ajout aux traités d'un pacte pour la cohésion sociale. »
 
Contact Presse du Groupe S&D : Utta Tuttlies
Responsable Presse & Communications
Porte-parole du président du Groupe
+ 32 2 284 37 44
+ 33 3 88 17 29 98
+ 32 473 85 34 07

Media Gallery