Soutien S&D à un instrument innovant qui facilite l’accès au financement des start-up et PME

EU SME Internationalisation Process,MEP Maria Grapini, European Exhibition Industry Alliance,

Ce 5 novembre, les Socialistes & Démocrates votaient en faveur du financement participatif (crowdfunding), un instrument innovant de financement. Il s’agit de permettre aux start-up et petites et moyennes entreprises (PME) de l’UE d’acquérir le capital nécessaire à la réalisation de leurs projets. En effet, les S&D soutiennent résolument les idées novatrices en matière d’entreprise et de financement, particulièrement pour les projets qui impliquent les nouvelles technologies.

Or, le financement participatif est une alternative aux prêts bancaires pour les entreprises qui éprouvent des difficultés de financement d’un projet. Dans ce cadre, la collecte du soutien financier est gérée par des plateformes sur internet.

 

Eva Kaili, eurodéputée et négociatrice du Groupe S&D pour le dossier du financement participatif, a déclaré ceci :

« Le vote d’aujourd’hui concernant le financement participatif d’entreprises est une excellente nouvelle pour les PME et les start-up qui se battent pour mobiliser un soutien financier pour leurs projets. En effet, le crowdfunding est la source principale de financement externe pour les jeunes entrepreneurs qui ne trouvent pas facilement un financement auprès des banques ou de l'industrie du capital à risque. En plus de contribuer à la réalisation de projets, le financement participatif aidera aussi les plus petits États membres, dont la force de frappe est insuffisante pour mobiliser du capital. De plus, cet instrument aidera les États membres qui ont le plus souffert de la crise financière à doper leurs économies et à surmonter le déficit d’investissement de l’UE. »

« Par ailleurs, le financement participatif facilitera non seulement la collecte du capital d'amorçage initial, mais aussi la montée en puissance des entreprises innovantes. Car l’UE doit soutenir les initiatives économiques innovantes, même si elles semblent risquées par rapport à des approches prudentes. Avec le vote d’aujourd’hui, l’innovation ne sera plus découragée ou reportée à plus tard. »

« Pour nous autres Socialistes & Démocrates, il est important d’explorer également les risques et opportunités des ‘offres initiales de jetons’. Dans cet esprit, nous appelons la Commission européenne à proposer à cet effet et sans tarder une initiative réglementaire spéciale. »

 

Pervenche Berès, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour les affaires économiques et monétaires, a ajouté ce qui suit :

« Le financement participatif est un outil important de facilitation de la croissance future dans toute l’UE. Cependant, cette croissance doit être réalisée dans un environnement de sécurité juridique et de responsabilité réglementaire. Il faut donc mettre en place des règles de bonne gouvernance, de responsabilisation et de transparence, afin de protéger les petits investisseurs, d’augmenter leur accès à l’information matérielle et de les protéger contre la fraude et les risques cachés. »

« Nous autres S&D sommes fermement convaincus que seul un environnement réglementaire responsable, harmonisé et surveillé à l’échelle de l’UE, peut créer la confiance et accroître les opérations de financement participatif, afin que tout le monde bénéficie des nouvelles opportunités. À cette fin, nous voulons une protection des investisseurs et une sécurité pour chaque instrument de financement participatif, qu’il soit analogique ou numérique, dans toute l'UE. »