Partager:

Ce 11 novembre, la plénière du Parlement européen tenait un débat sur le terrorisme, la liberté d'expression et l’enseignement.

Dans contexte, Iratxe García Pérez, présidente des Socialistes & Démocrates, a déclaré ceci :

« Les récents attentats terroristes en France et en Autriche nous remplissent de tristesse. Nos pensées et notre solidarité vont à toutes les victimes et leurs familles. Mais les terroristes ne gagneront jamais leur combat pour détruire nos démocraties fondées sur la liberté et l’ouverture. Au contraire,  nous les combattrons avec nos principes. »

« Nous ne pouvons pas abandonner les principes fondamentaux de liberté d'expression et de liberté d’enseignement. Sans ceux-ci, l’Europe n’existerait pas, ils constituent les fondements de notre Union. Nous ne pouvons pas laisser les fanatiques nous diviser. Nous devons faire face à la menace terroriste en étant unis dans la diversité, et en fondant notre riposte sur l’État de droit. »

« Nous devons aussi contrer la publication de contenu terroriste sur les réseaux sociaux, devenue un outil puissant de radicalisation, d’intimidation et de recrutement. Voilà pourquoi le Groupe S&D s’investit totalement, au Parlement européen, en faveur de l’adoption d’une réglementation relative aux réseaux sociaux. Ceux-ci doivent intervenir promptement et supprimer tout contenu terroriste posté en ligne, dans le respect des principes fondamentaux. »

« Autrement dit, toute proposition doit réaliser l’équilibre, aussi complexe qu’essentiel, entre liberté et ouverture de la société, d’une part, et sécurité, de l’autre. Dans ce contexte, certains semblent avoir intérêt à détourner l’attention vers l’instauration de contrôles frontaliers au sein de l’espace Schengen. Les ministres des Affaires intérieures se réunissent, ce vendredi 13 novembre, pour discuter de la lutte antiterroriste. Ils doivent se focaliser sur la prévention de la radicalisation et l’amélioration de la coopération et de l’échange d’informations. Et ils doivent éviter à tout prix le débat trompeur sur les contrôles frontaliers dans l’espace Schengen. Certains continuent à établir un lieu trompeur entre migrations et terrorisme. De la sorte, ils sapent une des libertés et une des réalisations majeures de l’UE. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D plaident en faveur d’aides d’urgence et de solutions à long terme pour la crise humanitaire qui touche les migrants en Bosnie-et-Herzégovine

Communiqué de presse

Le Groupe S&D salue l’annonce de l’accord entre l’UE et la Grande Bretagne

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’actualisation du règlement intérieur assure la perpétuation de la voix des citoyens