Partager:

La situation du navire Sea Watch, au large des côtes de la Sicile, reste bloquée. Dans ces conditions, le chef de file du Groupe S&D Udo Bullmann se rend dans le port de Syracuse, ces mercredi et jeudi, pour évaluer la situation.

Udo Bullmann, président du Groupe S&D, a déclaré ceci en prévision de sa visite :

« Quarante-sept personnes sont bloquées à bord du Sea Watch depuis plus de dix jours, parce que le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini refuse de les laisser débarquer. Nous ne pouvons qu’imaginer la difficulté de la situation pour les passagers, l’équipage et les travailleurs du port. Nous nous rendons en Italie pour manifester notre solidarité, pour nous faire une idée plus précise de la situation, et pour obtenir des informations de première main de l‘équipage courageux du Sea Watch et des ONG impliquées. »

« Nous sommes porteurs d’un message très clair, pour Salvini : c’est une honte de jouer avec la vie des gens pour des gains politiques à court terme. Il faut permettre aux passagers du Sea Watch de débarquer immédiatement. Parallèlement, nous appelons l’ensemble des États membres de l’UE à se mettre d’accord sur les solutions européennes à la question migratoire, qui se trouvent depuis trop longtemps sur la table. Il faut mettre fin à ce type de drames. L’Europe a la responsabilité d'agir mieux. »

 

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo
BULLMANN Udo
Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Bernas Jan
BERNAS Jan
Responsable de presse
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse
Le nouveau corpus réglementaire unique donne du mordant aux lois européennes contre le blanchiment d’argent
Communiqué de presse
L’enquête sur Frontex révèle les failles du management et la nécessité urgente de changements
Communiqué de presse
Schengen menacé : les S&D demandent des changements urgents