Publié:
Partager:

Les Socialistes & Démocrates ont collaboré étroitement avec d’autres groupes politiques pour élaborer la résolution parlementaire adoptée la semaine dernière au sujet de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Ils étaient aussi à l’initiative de l’appel à l’ouverture et au dialogue avec les citoyens et la société civile.

Dans ce contexte, Iratxe García, présidente du Groupe S&D au Parlement européen, saluait ce 22 janvier la proposition de la Commission, qui intègre d’importantes demandes des S&D.

 

Iratxe García, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« La Conférence sur l’avenir de l’Europe nous donne l’occasion de quitter la bulle bruxelloise et d’écouter les citoyens. Je suis heureuse que la proposition présentée aujourd’hui par la Commission reflète cet esprit, et qu'elle intègre la demande du Parlement pour des panels de citoyens. »

« Cependant, la Commission ne détaille pas la manière d’organiser ce dialogue structuré, ni celle d’effectuer un suivi approprié des discussions. Nous insistons sur l’insuffisance des outils existants. L’organisation, à l’échelle locale, régionale et nationale, d’événements impliquant les citoyens et les parties prenantes n’est qu’un point de départ. En effet, il existe aujourd’hui des réseaux internationaux qui doivent être impliqués. De plus, il faut faire appel aux nouvelles technologies pour améliorer la communication entre tous les contributeurs. »

« Cette conférence constitue une opportunité unique d’avoir des rencontres de réflexion sur notre avenir, sur la manière de construire une Europe plus sociale. En conséquence, nous devons veiller à la bonne coopération et au partage des responsabilités entre le Parlement, la Commission et le Conseil, au niveau le plus élevé. Dès le début de l’intégration européenne, Jean Monnet a souhaité impliquer les représentants des travailleurs et des entreprises, la société civile ainsi que tous les niveaux des administrations. Dans ce même esprit, mon Groupe a insisté sur l’implication, dans le processus de dialogue, des partenaires sociaux, du Comité des Régions et du Comité économique et social européen. Je constate avec bonheur que la Commission a repris cette idée. »

« J’espère donc que le Conseil fera de même lorsqu’il définira sa position, ce 28 janvier. »

« Par ailleurs, aucun lieu n’est mieux adapté que la maison de Jean Monnet pour lancer, à la fin du mois, la discussion entre le Parlement, la Commission et le Conseil, sur le format définitif de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Pour les S&D, la stratégie numérique européenne ne doit laisser personne sur la touche

Communiqué de presse

Conservateurs et libéraux n’ont pas l’ambition de combler l’écart salarial hommes-femmes

Communiqué de presse

« Nous soutenons la nouvelle Commission par un vote exigeant, loyal et vigilant », déclare Iratxe Garcia