Partager:

Les Socialistes & Démocrates au Parlement européen seront à la pointe du combat à l’occasion de deux votes importants prévus dans le cadre de la plénière en cours. Il s'agit de soutenir financièrement les secteurs de la culture et de l'éducation, particulièrement touchés par la pandémie de COVID-19.

Victor Negrescu, eurodéputé S&D et viceprésident de la commission Culture et éducation du PE, a déclaré ceci :

« Cette résolution sur la relance culturelle constitue notre affirmation de solidarité avec les interprètes, artistes, créateurs, auteurs, éditeurs, leurs compagnies et tous les autres créateurs et travailleurs de la culture. En effet, tous ont été gravement touchés par la pandémie mondiale de COVID-19. Notre but est de faire en sorte qu’une partie des mesures de relance économique, prévues par les institutions de l’UE, aillent aux secteurs culturel et créatif. »

« Dans cet esprit, nous demandons à la Commission et aux États membres de réserver, en fonction de leurs besoins spécifiques, au moins 2 % du Fonds de relance et de résilience à la relance des secteurs de la culture et de la création. Il faut des plans financiers solides, qui assurent aux actifs de ces secteurs un filet de sécurité ainsi qu’un minimum de prévisibilité pour l’avenir. De plus, nous demandons l’instauration d’un cadre européen des conditions de travail dans ces secteurs. »

Petra Kammerevert, eurodéputée et porteparole S&D pour la culture et l’éducation, a ajouté ce qui suit :

« D’après une estimation de la Commission européenne, la pandémie de COVID-19 a infligé aux secteurs européens de la culture et de la création un manque à gagner d’environ 40 milliards d’euros. Or et en dépit de cette situation dramatique, la culture ne reçoit pas l’attention requise par la crise. Mais ce secteur vaut la peine qu’on se batte pour lui, et c’est ce que nous avons l’intention de faire durant cette session plénière. »

« La pandémie ne doit pas encore plus marginaliser les secteurs de la culture et de la création, dans toutes leurs expressions. Il faut un plan de sauvetage européen pour la culture ! Il s’agit de la survie de la diversité culturelle de nos sociétés. En conséquence, je suis heureuse que nous autres Socialistes & Démocrates ayons réussi à faire accepter notre demande d’affecter au moins 2 % du Fonds de relance et de résilience au sauvetage des secteurs de la culture et de la création – en dépit de l’opposition des conservateurs. »

Massimiliano Smeriglio, eurodéputé et négociateur S&D pour l’Erasmus+ vert, a précisé les points suivants :

« Nous voulons souligner le rôle fondamental joué par l’éducation, la culture, le sport et le volontariat dans le cadre de la transition verte et sur les plans de la sensibilisation, de l’apprentissage, de la communication et du partage de connaissances et de bonnes pratiques. »

« Les programmes Erasmus+, Europe créative, et le Corps européen de solidarité sont d’importantes sources potentielles d’élaboration d'approches créatives des défis environnementaux. Ils jouent un rôle important dans la réalisation des grands buts du Green Deal. Cependant, nous devons garder à l’esprit le fait que les mesures pour ‘verdir’ ces programmes coûteront de l’argent. Dans ce contexte, nous insistons donc pour que les nouvelles mesures n’érodent pas les budgets déjà extrêmement limités de ces programmes. En conséquence, nous demandons aussi la mise en place de synergies efficaces avec d’autres programmes de financement appropriés. »

Eurodéputés impliqués

KAMMEREVERT Petra

KAMMEREVERT Petra

Coordinateur
Allemagne
NEGRESCU Victor

NEGRESCU Victor

Membre
Roumanie
SMERIGLIO Massimiliano

SMERIGLIO Massimiliano

Membre
Italie

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D demandent de placer l’éducation au sommet des agendas de la Commission et du Conseil

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’accès à l’éducation numérique ne doit pas être un privilège

Communiqué de presse

Les S&D exhortent la Commission à plus d'ambition pour les jeunes