Partager:

Ce 11 novembre, le Groupe S&D exprimait son soutien résolu aux propositions avancées par la Commission européenne pour renforcer la sécurité sanitaire de l’UE, pour accroître la préparation aux crises des agences européennes, et pour approfondir le rôle de riposte de celles-ci aux crises. Cependant, le Groupe indique qu’il faut aller plus loin.

Le Groupe S&D salue en particulier la réponse positive donnée par la Commission à son appel en faveur d’une série d’autres points, comme l’amélioration de la coordination des ripostes à d’éventuelles nouvelles crises sanitaires ; l’approfondissement de la surveillance de la situation épidémiologique de l’Europe ; le renforcement de la recherche ; la mitigation rapide des pénuries en médicaments et matériel médical par la passation conjointe de marchés à l’échelle de l’Union. Tout ceci est détaillé dans l’exposé de position du Groupe.

 Hélène Fritzon, viceprésidente S&D responsable de la santé, a déclaré ceci :

« Les propositions présentées aujourd’hui par la Commission européenne sont en ligne avec les préconisations du Groupe S&D. Elles constituent une avancée vers la mise en place d’une Union européenne de la Santé. Nous saluons l’idée de renforcer les capacités et le rôle d’agences clés de l’UE dans le domaine de la santé, afin de faire face à l‘actuelle pandémie de COVID-19 et aux éventuelles pandémies futures. L’Agence européenne des médicaments (AEM) et le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) jouent en effet des rôles essentiels en la matière. Dans le même esprit, nous sommes favorables à la proposition de création d'une Autorité européenne de préparation et de riposte aux situations sanitaires d'urgence. »

Jytte Guteland, eurodéputée et coordinatrice S&D en commission Environnement, a ajouté ce qui suit :

« Nous sommes heureux que les choses progressent. Ces mesures sont les bienvenues, car elles renforcent les efforts de l’Europe qui visent à protéger la santé de ses citoyens. Cependant, nous sommes conscients de la nécessité de poursuivre ce travail important, car une série de domaines exigent des mesures supplémentaires. »

« En effet, la pandémie de COVID-19 a été une tragédie pour tous les pays de l’UE. Nous continuerons à œuvrer sans relâche au renforcement de l’UE en général, et des capacités de celle-ci à prévenir les crises futures et à y riposter conjointement et de manière plus efficace et plus solidaire. »

Documents concernés

S&D Group's Position Paper on a European Health Union. Increasing EU competence in health - coping with Covid-19 and looking to the future

Eurodéputés impliqués

FRITZON Heléne

FRITZON Heléne

Head of delegation
Vice-président/e
Suède
GUTELAND Jytte

GUTELAND Jytte

Coordinateur
Suède

Contact presse S&D

Bernas Jan

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Pour les S&D, la Commission doit intensifier les efforts d’éradication mondiale du COVID-19 – c’est la seule manière de se débarrasser de cette pandémie

Communiqué de presse

Les S&D disent NON à la régression nationale égocentrée sur la vaccination – seule l’approche européenne permet d’aller de l’avant

Communiqué de presse

Les S&D demandent des vaccins anticovid sûrs et rapidement disponibles pour tous ceux qui en ont besoin, non seulement ceux qui peuvent se le permettre