Partager:

Ce 12 février, les eurodéputés S&D soutenaient les propositions de la Commission destinées à servir de lignes directrices dans la négociation du nouveau partenariat entre l’UE et le Royaume-Uni. Le Groupe S&D est partisan d’une approche unie de la part de l’UE. Celle-ci doit négocier une relation aussi étroite que possible, qui aille au-delà du seul domaine commercial, qui maintienne les normes et protections élevées de l’UE et qui assure des conditions de concurrence loyale. Le Parlement européen a voté cette résolution en prévision de la réunion cruciale des ministres des Affaires étrangères de l’UE de ce 25 février. Ceux-ci devront y adopter officiellement un mandat de négociation.

Iratxe García Pérez, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Nous disposons d’à peine onze mois pour négocier un accord complexe, destiné à définir la future relation entre l’UE et le Royaume-Uni. Si rien ne peut égaler l’adhésion à l’UE, cela ne doit pas nous empêcher d’être ambitieux. Le Groupe S&D souhaite un nouveau partenariat aussi étroit que possible. Cependant, la portée du futur partenariat dépendra de la volonté du gouvernement britannique, et de son acceptation de s’aligner sur les normes européennes dans les domaines social, environnemental et du travail. Nous attendons de lui qu’il respecte les règles de la concurrence loyale, et qu’il évite de se lancer dans un nivellement par le bas. » 

Pedro Silva Pereira, eurodéputé et porteparole S&D dans le groupe de coordination UE-Royaume Uni, a ajouté ce qui suit :

« Aujourd’hui, les eurodéputés ont appelé les États membres à adopter une approche unique et à agir en bloc singulier, afin de négocier avec le Royaume Uni un partenariat politique et économique aussi judicieux qu’ambitieux.  Cependant, un accord ambitieux doit être synonyme de concurrence loyale et ouverte selon des règles égales pour tous ; ainsi que de non-régression britannique sur l’application des normes de protection partagées en matière de travail, d’environnement, de droits des consommateurs et de sécurité des aliments. Par ailleurs, un accord sur le premier pilier de la relation future a déjà été conclu. En conséquence, nous exigerons du gouvernement britannique le respect de sa parole concernant l'alignement de l'Irlande du Nord sur les règles de l’UE, et concernant les contrôles frontaliers en mer d’Irlande sur les marchandises échangées entre la Grande Bretagne et l’Irlande du Nord. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne
SILVA PEREIRA Pedro

SILVA PEREIRA Pedro

Membre
Portugal

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne
Macphee Ewan

MACPHEE Ewan

Press Officer
Royaume-Uni

Sur le même sujet

Communiqué de presse

L’arrêt de la CJE contre Volkswagen montre l’urgence de l’instauration des recours collectifs au niveau de l’UE

Communiqué de presse

En l’absence d’une règlementation antiblanchiment, européenne et efficace, les criminels se remplissent les poches

Communiqué de presse

Le Royaume-Uni choisit de jouer la montre, nous restons sur notre position