Partager:

Lors de deux votes importants intervenus en plénière du PE, ce 10 juillet, les Socialistes & Démocrates étaient à l’initiative de l’exigence d’alignement de la politique énergétique de l’UE sur les nécessités du Green Deal européen. Les S&D ont pointé deux axes qui permettraient la synchronisation des politiques de l’UE avec les objectifs climatiques de celle-ci. D’une part, la révision - cruellement nécessaire – des lignes directrices relatives à l’infrastructure énergétique transeuropéenne. De l’autre, la mise en œuvre d’une approche globale du stockage d’énergie, dont ils ont plaidé l’élaboration auprès de la Commission européenne.

Dan Nica, eurodéputé et porteparole S&D pour l’industrie et la recherche, a déclaré ceci :

« Nous voulons envoyer à la Commission un signal clair : l’infrastructure européenne de transmission de l’énergie est une priorité. Et nous insistons sur l’alignement de l’ensemble des projets énergétiques de l’UE sur les objectifs climatiques de celle-ci. La révision attendue des lignes directrices relatives à la réglementation de l’infrastructure énergétique transeuropéenne dotera le Parlement européen des outils nécessaires pour influencer le mécanisme de désignation des prochains projets d'intérêt commun. Dans cette optique, notre objectif consiste à faire en sorte que toutes les régions bénéficient, sur pied d'égalité, du système d'interconnexion énergétique de l'UE. Nous voulons aussi nous assurer que ce règlement soutienne réellement les projets qui contribuent aux objectifs énergétiques et climatiques. »

« Notre Groupe reste résolument attaché à la réalisation des objectifs énergétiques et climatiques de l’UE. Nous sommes fermement convaincus que la révision de ces règlements renforcera cet attachement et garantira la sécurité de l’approvisionnement énergétique, ainsi que la diversification des sources d’énergie. »

« Nous continuerons à nous battre pour réaliser au moins un objectif de 55 % de réduction des émissions d’ici 2030. De même, nous lutterons pour faire passer de 32 % à 40 % l’objectif contraignant défini par la directive relative aux sources d’énergies renouvelables à l’horizon 2030. »

Niels Fuglsang, eurodéputé et négociateur S&D pour le stockage d’énergie, a ajouté ce qui suit :

« Ce que nous avons obtenu dans les négociations sur le stockage de l’énergie, c’est une focalisation sur l’hydrogène vert, et l’accentuation du rôle et de la contribution des consommateurs actifs dans les systèmes énergétiques. Notre Groupe a aussi réussir à faire attribuer un rôle central aux politiques de recherche et d’innovation, ainsi qu’à Horizon Europe, dans le cadre du développement des technologies de stockage d’énergie. »

« Ce rapport appelle la Commission à développer une stratégie générale relative au stockage d’énergie, destinée à explorer et exploiter le plein potentiel de chaque État membre. À cet effet, nous demandons la suppression des barrières réglementaires qui freinent actuellement l’exploitation des technologies de stockage. Nous avons également mis sous surveillance les différentes solutions disponibles en matière de stockage d’énergie. La Commission européenne estime que si l’UE veut réaliser le zéro émission nette de gaz à effet de serre à l’horizon 2050, elle devra multiplier par six sa capacité de stockage d’énergie actuelle. Nous devons donc agir maintenant ! »

Eurodéputés impliqués

NICA Dan

NICA Dan

Head of delegation
Coordinateur
Roumanie
FUGLSANG Niels

FUGLSANG Niels

Membre
Danemark

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

La santé des gens avant tout : les S&D jouent un rôle crucial dans la réalisation d’un accord progressiste en commission Environnement au sujet des émissions en situation réelle

Communiqué de presse

« Nous sommes fiers d’avoir obtenu le soutien du Parlement européen à l’Union européenne de la Santé », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’industrie de l'avenir sera verte, durable et sociale