Partager:

Pour réaliser l’objectif de neutralité climatique, il est essentiel que l’Europe change de paradigme énergétique. Les Socialistes & Démocrates étaient au premier rang de ce combat lorsque la stratégie européenne d'intégration des systèmes énergétiques a été soumise au vote du Parlement européen réuni en plénière.

Nicolás González Casarès, eurodéputé et négociateur S&D de ce dossier, a déclaré ceci :

« Nous ne pouvons pas admettre que l’absence de règles et de règlements empêche l’Europe de réaliser ses objectifs climatiques. L’urgence d’agir impose d'exploiter les synergies de l’ensemble des vecteurs d’énergie propre, dans l’ensemble des secteurs, et celui des consommateurs en particulier, et de faire jouer à ceux-ci un rôle plus actif. »

« Cela doit aller de pair avec la numérisation et le renforcement de la capacité d'interconnexion. Il s'agit de libérer le plein potentiel d’un système énergétique plus efficace, intégré et fondé sur les énergies renouvelables. Dans cette optique, la définition par ce rapport des lignes directrices pour l’avenir est une avancée essentielle. Nous sommes satisfaits d’avoir pu inclure dans le texte final plusieurs références au principe de primauté de l’efficacité énergétique. Celui-ci doit être intégré à l’ensemble des plans relatifs à la fourniture et la demande énergétiques, ainsi qu’aux décisions politiques et d’investissement. »

« Par ailleurs, les critères d’investissement durable et tous les outils financiers doivent être conformes aux objectifs climatiques et énergétiques européens communs. Il est essentiel d’éviter les investissements dans des modèles susceptibles de bloquer la décarbonation et de retarder l’élimination progressive des carburants fossiles. Nous savons qu’il ne suffira pas d’intensifier l’électrification des secteurs des utilisateurs finaux, à partir de technologies renouvelables. En conséquence, il faut lancer l’exploitation de nouveaux vecteurs énergétiques. Le gaz naturel ne doit être exploité que transitoirement. Il faut donner la priorité à la construction d’une chaîne logistique européenne d’hydrogène renouvelable. »

Dan Nica, eurodéputé et porteparole S&D pour la recherche et l’innovation, a ajouté ce qui suit :

« Nous demandons une approche cohérente qui vise le long terme. Dans cette optique, nous demandons la mise en place d’un cadre réglementaire, destiné à accroître le potentiel des sources énergétiques locales, de la capacité de stockage énergétique, et de la numérisation des systèmes énergétiques, et susceptible d’augmenter de 15 % les interconnexions électriques d’ici 2030. »

« Je souligne l’importance du renforcement de la compétitivité des technologies européennes dans le secteur stratégique de l'énergie. Il faut améliorer l’accès au capital pour tous les projets relatifs au stockage énergétique, à l’innovation et aux technologies révolutionnaires en matière de processus, et à la modernisation des infrastructures existantes. De même, il faut que la transition vers un monde décarboné soit équitable et ne laisse personne sur la touche ! »

Eurodéputés impliqués

NICA Dan
NICA Dan
Chef de délégation
Coordinateur
Roumanie
GONZÁLEZ CASARES Nicolás
GONZÁLEZ CASARES Nicolás
Membre
Espagne

Contact presse S&D

Chiru Dana
CHIRU Dana
Assistant
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse
« Il faut éviter les pratiques monopolistiques préjudiciables aux citoyens », déclarent les S&D à propos du règlement sur la gouvernance des données
Communiqué de presse
Les S&D saluent le train de mesures climatique « Ajustement à l’objectif 55 » – nous allons travailler à rendre cette transition cruciale juste et socialement durable
Communiqué de presse
Le Groupe S&D présente son exposé de position sur la vaccination : il est crucial de préparer l’UE à une prochaine pandémie