Partager:

« La nouvelle publiée par un journal russe réputé, la Novaya Gazeta, nous inquiète profondément. En effet, selon le journal plus de cent hommes suspectés d'homosexualité auraient été arrêtés et incarcérés par les autorités », ont déclaré des eurodéputés du Groupe des Socialistes & Démocrates au Parlement européen.

Elena Valenciano, eurodéputée et viceprésidente du Groupe S&D, Pier Antonio Panzeri, eurodéputé S&D et président de la commission Droits de l'homme, et Soraya Post, eurodéputée et coordinatrice S&D pour les droits de l’homme, ont déclaré ceci :

« L’annonce que trois de ces hommes auraient été tués nous inquiète particulièrement. »

« D’autant plus que les assurances données par un porteparole du gouvernement tchétchène, prétendant ‘qu’en Tchétchénie les homosexuels n’existent tout simplement pas’, sont tout sauf rassurantes. »

« En conséquence, le Groupe S&D demande aux autorités une enquête approfondie sur ces allégations et des mesures appropriées. »

« Le gouvernement tchétchène doit faire en sorte que les violations des droits de l’homme de la communauté LGBTI s’arrêtent immédiatement. Dans cette optique, le premier pas consiste à reconnaître l’existence des homosexuels. »

« Nous demandons une enquête approfondie sur l’allégation de détention de plus de cent hommes suspectés d’homosexualité, ainsi qu’une enquête distincte sur la mort supposée de trois d’entre eux. »

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Pour les S&D, le COVID-19 est une raison urgente supplémentaire de relâcher immédiatement les prisonniers d’opinion

Communiqué de presse

Les S&D condamnent la décision de la Russie d’interdire sur son territoire le Fonds européen pour la démocratie

Communiqué de presse

Les S&D constatent des conditions profondément inquiétantes dans les camps à la frontière bosniaque