Publié:
Partager:

Ce 14 septembre, le Parlement européen soutenait un rapport S&D concernant une nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe. Ce texte souligne la nécessité de moderniser les systèmes d’enseignement et de formation européens. Il s’agit d’aider les Européens à trouver un emploi et à améliorer leurs chances de réussite dans un contexte économique et social en mutation permanente.
 
Udo Bullmann, eurodéputé et viceprésident du Groupe S&D pour les politiques économiques et sociales, a déclaré ceci :
 
« En Europe, 70 millions de personnes ne disposent actuellement pas des compétences fondamentales comme la lecture, l’écriture, le numérisme. Or, la demande de nouvelles compétences croit en permanence, particulièrement dans le domaine des technologies numériques. En conséquence, nous devons plus investir dans l’enseignement et la formation, pour garantir à l’ensemble des Européens un avenir correct. »

« Dans cet esprit, les Socialistes & Démocrates saluent la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe, lancée par la Commission. Celle-ci vise à aider les Européens à trouver des emplois de qualité, et à obtenir les nouvelles compétences requises dans le cadre d’un marché du travail en évolution constante. Toutefois, nous sommes encore plus ambitieux que cela. Nous voulons un système d’enseignement holistique, qui renforce la créativité et l’esprit d’innovation, qui favorise l’esprit critique, la prise de décisions informées et la pleine participation à la société. À notre avis, la garantie de compétences réelles doit devenir un droit social fondamental en Europe. »

Momchil Nekov, eurodéputé S&D et rapporteur du Parlement européen pour la stratégie en matière de compétences, a ajouté ce qui suit :

« La résolution du Parlement européen a pour but d’élargir la portée de la proposition de la Commission. En effet, celle-ci vise principalement les besoins immédiats du marché du travail. Or, dans le contexte actuel de mutation sociale et économique permanente, les jeunes Européens ne doivent pas seulement disposer des compétences pour trouver un emploi, mais aussi pour faire leur vie. »

« Dans cette optique, les Socialistes & Démocrates militent pour une stratégie progressiste en matière de compétences. Il s’agit de garantir à tous l’accès à un enseignement et une formation de qualité, et de renforcer les rôles des enseignants et des formateurs. Nous voulons une stratégie des compétences qui améliore la reconnaissance de celles-ci, tant au niveau national qu’européen, y compris celles acquises par des formations informelles. Car cet aspect est capital pour l'autonomisation des personnes dont les compétences sont moindres ou moins reconnues, et qui ont moins d’opportunités d’accéder à un enseignement formel. »

« Par ailleurs, je pense que nous devons tirer les leçons de la garantie pour les jeunes. Sans financement européen, la stratégie en matière de compétences a peu de chances d’avoir un impact réel. Voilà pourquoi nous demandons un budget pour la stratégie en matière de compétences. »
 
Emilian Pavel, eurodéputé S&D chargé de la stratégie relative aux nouvelles compétences en commission Emploi du PE, a précisé les points suivants :

« Les apprentissages et les stages sont des modes de formation très efficaces, car ils combinent savoir théorique et pratique sur le terrain. Toutefois, trop de jeunes se font piéger dans un cercle vicieux de stages non payés, ou ne bénéficient pas des droits fondamentaux au travail durant leur apprentissage. Il faut mettre fin à l’exploitation des stagiaires et apprentis, considérés comme main d’œuvre bon marché. »

« En conséquence, nous appelons les États membres de l’UE à mettre un terme à ces pratiques honteuses, en prenant des mesures à cet effet. De même, nous attendons de la Commission qu’elle présente, dans les plus brefs délais, un cadre qualité ambitieux pour les stages et apprentissages. En effet, stagiaires et apprentis ont droit à un salaire, à un contrat signé et à des conditions de travail décentes. »

Note aux rédacteurs :

En juin 2016, la Commission européenne publiait sa nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe. Ce train de mesures vise à s’attaquer au problème des compétences en Europe. Il s’agit d’améliorer trois domaines : 1. les compétences fondamentales ; 2. la visibilité et la comparabilité des compétences ; 3. la veille du marché du travail et des compétences. Depuis, deux recommandations du Conseil ont été adoptées.

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo

Coordinateur
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D feront pression sur la viceprésidente désignée de la Commission Šuica pour qu’elle implique pleinement les citoyens dans les débats sur l’avenir de l’Europe

Communiqué de presse

« Schmit est la personne indiquée pour l’emploi et les affaires sociales », affirment les S&D

Communiqué de presse

« Nous comptons sur vous pour construire une Europe plus durable et progressiste », déclare Iratxe García au groupe parlementaire SPD à Berlin