Partager:

Ce 10 juillet, le Parlement européen commémorait les victimes du génocide de Srebrenica. À cette date, en 1995, les forces serbo-bosniaques tuaient délibérément plus de huit mille hommes et garçons musulmans bosniaques, dans cette enclave bosniaque orientale.

Tonino Picula, eurodéputé et porteparole S&D pour les affaires étrangères, a déclaré ceci :

« Le génocide de Srebrenica était la pire tragédie que l’Europe a connue depuis la Seconde Guerre mondiale. Nous ne devons jamais l’oublier ! Ce qui s’est passé, il y a 25 ans, à Srebrenica, était un génocide. Personne ne doit éviter d’utiliser ce terme. La négation du génocide est d’autant plus inacceptable lorsqu’elle procède de motivations politiques et empêche une réconciliation authentique, fondée sur la vérité. »

« Aujourd’hui, nous ne devons pas seulement nous souvenir des victimes et leurs familles et les honorer, nous devons aussi nous battre pour un meilleur avenir pour les prochaines générations. La meilleure façon de le faire consiste à offrir à la Bosnie-et-Herzégovine une perspective claire d’intégration européenne. De la sorte, nous promouvons la démocratie, la paix et la prospérité. »

« En conséquence, contribuer à la pleine adhésion de la Bosnie-et-Herzégovine à l’Union européenne doit être notre priorité. Nous le devons à toutes les victimes – et nous le devons aux jeunes, qui, je l'espère, auront l'opportunité de vivre unis dans leur diversité en tant que citoyens de l’UE. »

Eurodéputés impliqués

PICULA Tonino

PICULA Tonino

Coordinateur
Croatie

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

L’UE doit demander des comptes au Kremlin : il est temps d’imposer de nouvelles sanctions ciblées

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’UE doit forger une stratégie africaine équitable et durable, gage de l’avenir des relations UE-Afrique

Communiqué de presse

Les S&D condamnent les tentatives de la droite de saper le consensus de l’UE sur le Venezuela