Partager:

Ce 18 mars, les eurodéputés S&D exhortaient la Commission européenne à prendre promptement des mesures tant contre la propagation de la pandémie de COVID-19 que pour empêcher la répétition de ce genre d’événements. Ils soulignaient la nécessité d’affecter rapidement des fonds du programme de financement Horizon 2020 à la recherche et l’innovation dans le domaine médical. Dans cette optique, il est essentiel de mettre en œuvre la procédure accélérée d’appel dotée de 164 millions d’euros, afin d'aider des startups et des PME à développer des technologies et innovations susceptibles de contribuer au traitement, au dépistage et au suivi du COVID-19, ou à résoudre d’autres aspects de l’épidémie.

Ismail Ertug, viceprésident du Groupe S&D pour la transformation et l’innovation, a déclaré ceci :

« La pandémie de COVID-19 a des effets économiques et sociaux très puissants. Elle pourrait s’avérer annonciatrice de pulsions évolutionnaires ou contre-évolutionnaires susceptibles de nous accompagner tout au long de la décennie. »

« Dans un tel scénario, la recherche et l’innovation, les nouvelles technologies numériques comme l’IA et les chaines de blocs, pourraient émerger et s’installer dans divers domaines. Dont la recherche scientifique, et particulièrement celle relative au secteur médical. »

« Nous avons été incapables de nous préparer à l’apparition de ce nouveau virus, responsable de graves troubles respiratoires baptisés COVID-19, alors que nous étions en temps de ‘paix’ et très éloignés de l’urgence pandémique actuelle. Nous insistons donc sur la nécessité de pouvoir activer promptement des instruments fondamentaux et d’accroître le financement de la recherche et de l’innovation, de manière coordonnée et dans toute l’Union européenne. En espérant qu’une fois sortis de cette urgence, nous tirerons la leçon qu’il est indispensable d’anticiper la survenue éventuelle sinon probable de futures épidémies. »

Dan Nica, eurodéputé et porteparole S&D pour l’industrie et l’énergie, négociateur S&D pour le programme Horizon Europe, a ajouté ce qui suit :

« Le financement approprié et à long terme de la recherche européenne contribuera aux progrès scientifiques et accélèrera la recherche médicale. Il s’agit de fournir aux chercheurs les outils et possibilités opérationnelles indispensables pour relever une série de grands défis : le développement de vaccins, la reproductibilité des résultats, le partage des données, la nature privée des informations et l’implication des patients dans les essais cliniques. »

« Lorsque nous sortirons de cette situation d’urgence sanitaire, nous pourrons réfléchir à tête reposée aux lacunes actuelles et aux nouveaux problèmes de R&I. Nous devrons souligner qu’il est indispensable de poursuivre le renforcement de l’espace européen de la recherche. Car la mobilité des chercheurs et l’excellence de leur conditions de travail y constitueront des facteurs de plus en plus décisifs. »

« Aujourd’hui, il est crucial de faire preuve de solidarité. Les équipes de recherche de l’UE et au-delà doivent commencer à travailler sur le développement de vaccins, de nouveaux traitements, de tests de diagnostic et de systèmes de prévention de la propagation du coronavirus. »

Eurodéputés impliqués

ERTUG Ismail

ERTUG Ismail

Vice-président/e
Allemagne
NICA Dan

NICA Dan

Head of delegation
Coordinateur
Roumanie

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

La santé des gens avant tout : les S&D jouent un rôle crucial dans la réalisation d’un accord progressiste en commission Environnement au sujet des émissions en situation réelle

Communiqué de presse

« Nous sommes fiers d’avoir obtenu le soutien du Parlement européen à l’Union européenne de la Santé », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Les S&D demandent de meilleures solutions de stockage, ainsi que des lignes directrices strictes pour les projets énergétiques européens