Publié:
Partager:

Le Groupe S&D au Parlement européen apprend avec étonnement que certains maires qui ont remporté les élections locales il y a quinze jours ont été privés arbitrairement de leurs mandats. Élus, ces maires ont été démis de leurs fonctions publiques par des décrets gouvernementaux au lendemain de la tentative de coup d’État de 2016. Ils ont été remplacés par des affidés du parti AKP. Plus surprenant encore, le Conseil électoral supérieur (YSK) a déclaré que les candidats ayant obtenu le plus grand nombre de voix après les maires démis devaient exercer le mandat. Ceci est contraire à toutes les normes démocratiques existantes et constitue un mépris total des résultats des élections. 

Kati Piri, eurodéputée S&D et rapporteuse du PE pour la Turquie, a déclaré ceci :

« Apparemment, les résultats des élections sont uniquement reconnus s’il s’agit d’un candidat acceptable. Non seulement le parti AKP au pouvoir a remis en question la victoire du candidat CHP au maïorat d’Istanbul, à présent les maires HDP élus dans le Sud-Est du pays sont dépouillés de leurs mandats et remplacés par des candidats d’autres partis arrivés en deuxième position aux élections. Comment est-il possible que le Conseil électoral supérieur YSK autorise des candidats à se présenter et ensuite les disqualifie lorsqu’ils sont élus, pour les remplacer par des candidats d’un autre parti ? »

« Cette attitude est très éloignée de ce que nous entendons par démocratie et respect du résultat d’élections. Dans ce contexte, le Groupe S&D demande que tous les maires élus puissent exercer leur mandat. »

« Le mois dernier, le Parlement européen adoptait une résolution qui appelait à la suspension officielle des négociations d'adhésion avec la Turquie en raison de la régression infligée à l’État de droit dans ce pays. Nous étions heureux de constater que les premiers résultats des élections municipales témoignaient du fait que la démocratie turque reste très vivante et vibrante. Cela s’exprimait par la victoire de multiples partis partout dans le pays. Cependant, si les autorités turques dépouillent arbitrairement des maires de leurs mandats, et ne reconnaissent pas les résultats électoraux des partis d’opposition, cela aura des conséquences sur l’avenir des relations entre l’UE et la Turquie. »

Eurodéputés impliqués

PIRI Kati

Vice-président/e
Pays-Bas

Contact presse S&D

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Les S&D condamnent l’utilisation de force létale contre les manifestants en Irak

Communiqué de presse

À la suite de l’intervention de la Turquie en Syrie, l’UE doit imposer à ce pays des sanctions économiques et l’interdiction totale de la vente d’armes

Communiqué de presse

À la suite de la récente répression violente d’une manifestation pacifique en Azerbaïdjan, les S&D estiment que l’UE doit suspendre les négociations avec ce pays