Partager:

À l’issue du dernier cycle de négociations entre l’UE et le Royaume-Uni, le Groupe S&D appelle le gouvernement de ce pays à tenir les promesses de la Déclaration politique convenue entre les parties en octobre 2019. Il s’agit de permettre la réalisation de progrès sur la voie d’un accord de partenariat pour l’avenir.

Iratxe García, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Il y a 8 mois à peine que le premier ministre Boris Johnson posait sa signature sous un accord contenant une série d’engagements importants pour le futur partenariat entre l’UE et le Royaume-Uni.  Il s’agit, entre autres, de l’égalité des conditions de la concurrence. En effet, nous n'accepterons aucune concurrence déloyale susceptible de nuire aux intérêts de l’UE. »

« Cependant, la question cruciale de la mise en œuvre de l’accord de retrait reste toujours en suspens. Or, la tenue par le gouvernement britannique de ses engagements concernant les droits des citoyens et le protocole pour l’Irlande et l’Irlande du Nord, constitue l’épreuve de vérité pour la fiabilité de celui-ci par rapport à la suite. »

« Michel Barnier et son équipe continuent à bénéficier de notre soutien total. Nous apprécions l’attachement de Michel Barnier à la transparence ainsi que sa détermination non seulement à informer le Parlement européen, mais aussi à impliquer celui-ci activement. »

Pedro Silva Pereira, eurodéputé et porteparole S&D pour les négociations entre l’UE et les Royaume-Uni, a ajouté ce qui suit :

« Après la fin de ce quatrième cycle de négociations décevant, il reste de trop nombreux domaines clés où des discussions peu constructives bloquent tout progrès. Il s’agit de l’égalité des conditions de concurrence, de la pêche, de la coopération et de la gouvernance policières. »

« Or, nous l’avons clairement indiqué dès le début : l’absence de nivellement par le bas induit par une concurrence déloyale sera toujours une condition essentielle pour réaliser l’accord de libre-échange ambitieux mis sur la table. S’il y a déjà un doute sur la volonté du gouvernement britannique de mettre en œuvre ce qui avait été convenu, cela met gravement en cause sa crédibilité pour la suite. »

« Étant donné que le temps viendra bientôt à manquer, nous avons besoin de constater, au cours des prochaines semaines, des efforts sincères en vue de réaliser un accord. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne
SILVA PEREIRA Pedro

SILVA PEREIRA Pedro

Membre
Portugal

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne
Macphee Ewan

MACPHEE Ewan

Press Officer
Royaume-Uni

Sur le même sujet

Communiqué de presse

L’arrêt de la CJE contre Volkswagen montre l’urgence de l’instauration des recours collectifs au niveau de l’UE

Communiqué de presse

En l’absence d’une règlementation antiblanchiment, européenne et efficace, les criminels se remplissent les poches

Communiqué de presse

Le Royaume-Uni choisit de jouer la montre, nous restons sur notre position