Partager:

Ce 6 juillet, la commission Développement régional adoptait une résolution concernant le Fonds pour une transition juste. Les Socialistes & Démocrates ont réussi à conférer à ce texte une orientation verte et socialement équitable. En effet, la version finale adoptée en commission incorpore une série de priorités socialistes. Il s’agit du renforcement de la dimension sociale ; de l’infrastructure sociale ; de la précarité énergétique ; de l’alignement explicite du Fonds sur l’objectif de neutralité climatique à l’horizon 2050 et sur les objectifs intermédiaires de 2030 ; des investissements équitables dans les entreprises créatrices d’emploi ; ainsi que d’un mécanisme de récompense verte. 

Pedro Marques, eurodéputé et négociateur S&D du Fonds pour une transition juste, a déclaré ceci :

« Nous avons obtenu l’intégration au texte d’un mécanisme de récompense verte de 18 %. Il s’agit d’un instrument totalement neuf. Ce mécanisme prévoit que, pour la première fois de l’histoire de l’UE, l’argent soit alloué non purement en fonction des promesses des États membres, mais bien d’après leurs réductions effectives des émissions de gaz à effet de serre. C’est une condition clé de la réussite tant de ce Fonds que de la transition proprement dite. »

« Nous nous rapprochons donc de notre idéal : un Green Deal doté d’un cœur rouge. En effet, le champ d’application du Fonds inclut un vaste domaine social comme l’infrastructure sociale, les services sociaux d'intérêt général, la réduction de la précarité énergétique ainsi que le logement social. »

Constanze Krehl, eurodéputée et porteparole S&D pour la politique régionale, a ajouté ce qui suit :

« Le Fonds pour une transition juste ne vise pas uniquement l’objectif de neutralité climatique à l’horizon 2050. Les S&D ont réussi à y intégrer l’objectif intermédiaire de 2030, pour que l’UE prenne d’emblée le bon départ. »

« Ce Fonds constitue le premier élément clé du Green Deal européen. Il ne vise pas à financer la transition climatique ou énergétique en tant que telle, mais bien à intervenir financièrement sur les conséquences socioéconomiques de cette transition. »

Rovana Plumb, viceprésidente S&D responsable de la politique régionale, a précisé les points suivants :

« Les périodes difficiles demandent des mesures sans précédent. Dans cette optique, nous saluons la proposition de la Commission d'augmenter le niveau du soutien financier accordé au Fonds pour une transition juste. C’est une reconnaissance de l’importance de celui-ci en tant qu’instrument de la refondation verte et sociale de l’UE. »

« Le Fonds pour une transition juste vise à ne laisser personne sur le bord du chemin. Le Green Deal est une transition sociale, qui doit s’effectuer de manière équitable et juste. »

Eurodéputés impliqués

MARQUES Pedro

MARQUES Pedro

Vice-président/e
Portugal
PLUMB Rovana

PLUMB Rovana

Vice-président/e
Roumanie
KREHL Constanze Angela

KREHL Constanze Angela

Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Livrez les vaccins et gardez vos pauvres excuses ! », lancent les S&D aux PDG des sociétés pharmaceutiques

Communiqué de presse

« La pandémie n’est pas finie – l’UE doit se préparer aux futurs défis ! », réagissent les S&D à la proposition de stratégie vaccinale de la Commission

Communiqué de presse

« En passant de la gestion de la fin de vie des produits à la production durable, l’économie circulaire peut doper la relance sociale et économique de l’après-COVID », affirment les S&D