Publié:
Partager:

Ce 27 mars, le Parlement européen adoptait le rapport élaboré par l’eurodéputée S&D Silvia Costa, destiné à renforcer le programme « Europe créative » pour la période 2021-2027.

« Europe créative » est le seul programme de l’UE qui vise directement les secteurs culturel, créatif et audiovisuel, et qui est conçu en fonction de la contribution sociale et économique de ces secteurs. Silvia Costa propose de doubler le budget du programme, pour passer de 1,46 milliards d’euros à 2,8 milliards d’euros. Il s’agit d’y intégrer de nouveaux éléments, comme des actions ciblant la mobilité des artistes, le patrimoine et l’architecture, le secteur musical, l’industrie audiovisuelle et les médias pluralistes.

Le texte adopté demande aussi à la Commission européenne de placer les artistes et les professionnels de la culture au cœur des priorités et des actions des différents axes du programme.

Silvia Costa, eurodéputée porteparole S&D pour la culture et l’éducation, autrice du rapport parlementaire en question, a déclaré ceci :

« L’initiative ‘Europe créatrice’ relie aujourd’hui une vaste communauté d’industries filmiques et audiovisuelles, d’institutions des arts de la scène, de musées et galeries, de festivals, d’instituions actives dans les domaines de l’architecture, de la littérature et de la musique. Pour la première fois la musique, le patrimoine culturel, l’édition et le design sont ciblés par un axe d’action spécifique du programme. »

« L’UE a enfin pris conscience de l’énorme contribution des secteurs créatifs à son PIB, à la cohésion sociale et à la diversité culturelle. En effet, les industries de la culture et de la création représentent près de 4,5 % du PIB de l’UE et ont une part significative dans l’économie numérique. De plus, elles proposent des emplois de qualité (8 millions), particulièrement aux jeunes. »

« Le moment est donc venu de prévoir les fonds qui permettront à ces industries d’exploiter pleinement leur potentiel. Voilà pourquoi nous demandons de doubler le budget précédent. En plus des subventions, nous avons aussi facilité l’accès des opérateurs du nouveau programme InvestEU au Fonds européen de garanties. »

« Je souhaitais renforcer trois axes : premièrement, la valeur intrinsèque de la culture ; deuxièmement, la mobilité des artistes et opérateurs de la culture ; troisièmement, le développement d’un récit sur les racines communes et la diversité européennes. »

« Si la culture est le quatrième pilier du développement durable, ce type de savoir et de réalisation personnelle n’est toutefois pas donné à tout le monde. »

« Les talents européens, et les jeunes générations en particulier, doivent pouvoir circuler et faire circuler leurs œuvres, avoir la chance de travailler sur des coproductions, et continuer à être soutenus, malgré le contexte actuel d’un manque de fonds, cause d’une perte majeure d’opportunités. »

Contact presse S&D

President's spokesperson
MARTIN DE LA TORRE Victoria
Espagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Les S&D votent le triplement du financement d’Erasmus+, et l’accentuation de son caractère inclusif

Communiqué de presse

Les S&D estiment que plus de jeunes Européens doivent bénéficier de l’expérience de volontariat du Corps européen de solidarité

Communiqué de presse

Une nouvelle loi sur les services des médias audiovisuels assurera une meilleure protection des mineurs et la promotion des contenus européens