Publié:
Partager:

Ce 5 mars et bien des années après les premières demandes des Socialistes & Démocrates, la Commission européenne adoptait enfin un nouvelle stratégie globale pour l’égalité des sexes. Comme elle l’avait promis pour ses 100 premiers jours, la nouvelle commissaire progressiste à l’Égalité, Helena Dalli, a présenté un plan ambitieux en la matière. Ce texte vise à s’attaquer durant les cinq prochaines années aux inégalités qui persistent entre les femmes et les hommes ainsi qu’aux discriminations qui frappent les femmes. Les actions proposées ont pour but, entre autres, de mettre fin aux violences sexuelles et sexistes et aux stéréotypes en la matière ; de garantir l’égalité de la participation et des opportunités sur le marché du travail, égalité salariale comprise ; et de réaliser l’équilibre des sexes dans les processus de décision et en politique.

Iratxe Garcia, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

 « Nous saluons cette stratégie, ainsi que le travail accompli par la commissaire Helena Dalli. Les S&D demandent depuis bien longtemps l'élaboration d’un tel plan global. À présent, il ne faut pas perdre de temps et veiller à intégrer la dimension de l’égalité des sexes dans l’ensemble des politiques, à travers des mesures appropriées. De nombreuses situations injustes perdurent depuis trop longtemps, et il est grand temps d'y mettre fin. »

« Les femmes constituent la moitié de la population, mais nous sommes toujours sous-représentées dans les processus de décision économiques et politiques, notre taux d'emploi est inférieur à celui des hommes et nous gagnons moins qu'eux. De plus, tous les jours et partout dans le monde des femmes sont assassinées, juste parce qu'elles sont femmes. Nous devons concentrer tous nos efforts sur l’éradication de ce fléau social. »

Maria Noichl, eurodéputée et coordinatrice S&D en commission Droits de la femme et égalité des genres, a ajouté ce qui suit :

« Après des années sans la moindre stratégie européenne en matière d’égalité des sexes, je suis enchantée que nous disposions enfin d’un plan, assorti d'objectifs communs et des mesures requises pour garantir les droits des femmes et l'égalité des sexes au sein de l’UE. Je salue en particulier la volonté de lutter contre les préjugés et stéréotypes de genre, qui constituent une des raisons principales des discriminations. La lutte contre les stéréotypes de genre est un must pour réaliser pleinement l’égalité ! »

« J'applaudis aussi le lancement par la Commission, aujourd’hui, d’une consultation publique sur la transparence salariale, et le fait qu’elle s’engage à proposer des mesures contraignantes d’ici la fin de l’année pour mettre enfin un terme à l’inégalité salariale en Europe. Dans cette optique, le projet d’atteindre en interne et à tous les niveaux de management de la Commission l’équilibre des sexes à 50 %, d’ici 2024, mérite également d’être souligné. »

« Cependant, cette stratégie ne peut qu’être un début, étant donné le retour de bâton contre les droits des femmes et les politiques d'égalité des sexes auquel nous assistons en Europe. En conséquence, la mise en œuvre de la stratégie devra être aussi efficace et globale que le texte. Nous ne devons plus perdre de temps. La Convention d’Istanbul doit être ratifiée de toute urgence. Au cas où elle resterait bloquée, il faut mettre en œuvre, au plus vite, un plan B destiné à prendre d’autres mesures législatives dès l’année prochaine, en vue d’éliminer la violence à l'égard des femmes. Le Groupe S&D est fermement décidé à soutenir le combat de Dalli en faveur de la pleine égalité des sexes. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

NOICHL Maria

Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les femmes sont aux avant-postes de la lutte contre la pandémie de COVID-19, et les sociaux-démocrates appellent l’UE à les soutenir concrètement !

Communiqué de presse

Iratxe García signe un protocole d'accord avec le groupe parlementaire du parti Morena au Sénat mexicain

Communiqué de presse

Conservateurs et libéraux n’ont pas l’ambition de combler l’écart salarial hommes-femmes