Publié:
Partager:

La pandémie de COVID-19 a entraîné le report à 2021de la COP26, le sommet climatique de l’ONU prévu cette année à Glasgow. Le Groupe S&D comprend les raisons de ce report : tous les efforts des gouvernements doivent aujourd’hui se concentrer sur le sauvetage de vies. Cependant, personne ne doit exploiter ce report pour remettre en question la nature prioritaire du Green Deal européen et de la proposition de législation européenne sur le climat.

Jytte Guteland, eurodéputée et rapporteuse S&D pour la législation sur le climat, porteparole de la commission Environnement, a déclaré ceci :

« La lutte contre le changement climatique ne peut pas être mise en quarantaine. Notre travail sur la législation sur le climat de l’UE, et plus généralement sur le Green Deal européen, se poursuit comme prévu. Cela reste une priorité absolue pour notre Groupe, pour notre avenir, pour les générations suivantes. Nous respectons la décision de reporter à 2021 la COP26, en raison de la pandémie de COVID-19, alors qu’elle devait se tenir en novembre de cette année à Glasgow. Cependant, nous rappelons clairement que notre attachement à la lutte contre le changement climatique est indéfectible. »

« Car en dépit de cette horrible pandémie, le monde reste malheureusement aussi plongé dans une situation d’urgence environnementale qui nécessite des actions immédiates. Cela reste essentiel. Dans ce contexte, la législation sur le climat définit le cadre fondamental pour permettre à l'Union d'atteindre son objectif de neutralité climatique d'ici 2050. Nous ne reporterons pas la priorité absolue qu'est l'arrêt du réchauffement mondial, et nous ne reporterons pas ce processus législatif. Les efforts climatiques du Groupe S&D ne seront pas mis en quarantaine, car ils constituent le combat pour un avenir durable pour nos générations futures. »

Miriam Dalli, viceprésidente S&D responsable du Green Deal européen, a ajouté ce qui suit :

« La propagation du COVID-19 rend encore plus urgent le lancement d’un nouveau modèle économique, fondé sur un développement plus vert et plus durable. La COP26 peut être reportée. Mais la lutte contre le changement climatique ne le peut pas. Et nous ne reporterons pas non plus notre engagement et nos efforts pour doter l’UE, sans attendre, d’une législation sur le climat et d’un Green Deal européen courageux, qui répondent aux attentes de nos citoyens. »

« Le monde d’après le coronavirus sera différent. Nous serons confrontés à une période de récession et de stagnation mondiales, aux conséquences sociales et économiques dramatiques. Aujourd’hui plus que jamais, l’Europe est appelée à investir dans l’économie verte. Elle doit adopter toutes les mesures législatives nécessaires pour que la relance soit aussi rapide que possible et se déroule sans accrocs. Exploiter la crise du coronavirus comme excuse pour reporter le changement, ou faire appel à des recettes du passé et périmées ne serait pas seulement une erreur, mais aussi une preuve d’étroitesse d’esprit envers nos citoyens. Nous ne le permettrons pas. »

Eurodéputés impliqués

DALLI Miriam

Head of delegation
Vice-président/e
Malte

GUTELAND Jytte

Coordinateur
Suède

Contact presse S&D

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Le COVID-19 ne peut être un prétexte pour jeter aux orties le mode d’emploi de la démocratie et des droits fondamentaux

Communiqué de presse

Les S&D pressent les institutions de l’UE à sauver le secteur du tourisme de la banqueroute : « Nous devons agir maintenant – plus tard, il sera trop tard ! »

Communiqué de presse

Événement S&D en ligne de ce soir : Iratxe García et les dirigeants progressistes se concertent sur « Un nouveau départ pour l’Europe ! »