Publié:
Partager:

Ce 15 janvier, les eurodéputés se sont mis d’accord d’aborder la Conférence sur l’avenir de l’Europe selon une démarche inclusive, participative et ascendante. Nous appelons l’ensemble des institutions de l’UE à impliquer tous les citoyens dans ce débat sur l’avenir de l’Union européenne. Cette semaine, le Parlement européen a défini sa conception de l’organisation des débats. Prévus pour durer 2 ans, ceux-ci démarreront à l’occasion du 70e anniversaire de la Déclaration Schuman, ce 9 mai 2020. 

Iratxe García, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« La Conférence sur l’avenir de l’Europe est une occasion unique de mettre l’UE en ordre de marche, face à l’avenir. Nous ne sommes pas là pour créer un marché, mais bien une communauté. Jusque-là, nous nous sommes trop focalisés sur les aspects économiques, et nous avons négligé la dimension sociale. L’UE a été inventée pour garantir la paix et améliorer la vie des gens. Les Socialistes & Démocrates veulent que la conférence s’appuie sur une dialogue réel et inclusif, et aboutisse à des résultats concrets. Chacun a une contribution à apporter, et chacun doit pouvoir dire son mot, sans aucune distinction. J’espère que la conférence ouvrira des espaces d’enrichissement et produira des idées fraîches et innovantes, qui amélioreront notre Union. »

Gabriele Bischoff, eurodéputée et membre S&D du groupe de travail pour la Conférence sur l’avenir de l’Europe, a ajouté ce qui suit :

« Nous voulons placer les citoyens au cœur de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Dans cet esprit, nous avons promu l’idée des agoras citoyennes, en tant qu’organes représentatifs de la diversité de notre société européenne. Il s’agit de lancer un dialogue approfondi avec les citoyens de toute l’Europe. Le Groupe S&D a également fait pression pour l’organisation d’agoras de jeunes. En effet, il faut que ceux-là même dont l’avenir est en jeu jouent un rôle clé dans le débat. Avec cette démarche ascendante et sous l’impulsion du Parlement européen, nous pouvons lancer une nouvelle approche du dialogue avec les citoyens. Il s’agit d’aboutir à une Europe plus démocratique et sociale, dotée d’une capacité d’action renforcée. Si nous osons quitter notre zone de confort, la Conférence sur l’avenir de l’Europe deviendra un exercice significatif. »

Domènec Ruiz Devesa, eurodéputé et porteparole S&D en commission Affaires constitutionnelles, a ajouté ce qui suit :

« Cette conférence est organisée dix ans après le traité de Lisbonne, dans un monde radicalement différent. Le moment est donc venu d’aller vers une union politique plus ambitieuse – mais cela doit se faire avec les citoyens. Avec son format original, la Conférence impliquera les citoyens, la société civile organisée ainsi que différentes parties prenantes aux échelons local, régional, national et européen. Dans ce forum public (auquel il sera possible de participer en ligne), les gens pourront tenir des discussions approfondies sur des sujets comme l’emploi, la crise climatique, les droits fondamentaux ou la démocratie au sein de l’UE. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

RUIZ DEVESA Domènec

Coordinateur
Espagne

BISCHOFF Gabriele

Membre
Allemagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

MACPHEE Ewan

Press Officer
Royaume-Uni

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« La Hongrie devient la première dictature de l’UE – la Commission et le Conseil doivent intervenir maintenant », lance Iratxe García

Communiqué de presse

Le coronavirus n’est pas une excuse pour confiner la démocratie !

Communiqué de presse

« Toutes les formes de racisme, d’antisémitisme, d’homophobie et d’incitation à la haine sont des crimes ! », lancent les S&D aux dirigeants de l’UE