Partager:

Ce 7 juillet débutait à New York la rencontre annuelle et cruciale du Forum politique de haut niveau de l’ONU (FPHN). Plateforme fondamentale des Nations Unies, à laquelle participent 47 pays, le FPHN se penchera sur l’état d'avancement du Programme 2030 pour le développement durable, et donc sur la réalisation de ses 17 Objectifs du développement durable dans le sillage de la pandémie de COVID-19. Depuis l'adoption des ODD et du Programme 2030, en 2015, le Groupe S&D s’est engagé résolument et a plaidé avec ferveur pour leur réalisation.

Udo Bullmann, eurodéputé et coordinateur S&D en commission Développement, a déclaré ceci :

« La terrible pandémie de COVID-19 était un coup de semonce sans précédent pour toute la communauté internationale. C’était un rappel, pour celle-ci, qu’il fallait s’attaquer de toute urgence aux inégalités et à la pauvreté, toujours largement répandues. »

« Cependant, la pandémie ne peut en aucun cas servir d’excuse au ralentissement des efforts communs de réalisation des ODD – qui doivent servir de boussole à la relance. Au contraire, nous devons renforcer nos efforts de solidarité avec les plus vulnérables, qui sont aussi les plus exposés à la pandémie de COVID-19. »

« En conséquence, nous appelons la communauté internationale, et l’UE en tant qu’acteur mondial, à s’unir résolument autour de mesures concrètes. Celles-ci devront porter, entre autres, sur l’allègement de la dette des pays en développement, sur l’investissement et sur la reconstruction. »

« Il est temps d’effectuer une mutation systémique vers une économie plus durable et plus inclusive, vers des sociétés plus résilientes, justes et égalitaires, dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, et au bénéfice des populations et de l’environnement. »

Simona Bonafè, viceprésidente S&D responsable des Objectifs du développement durable, a ajouté ce qui suit :

« Si nous voulons une approche stratégique, qui vise également la mise en place d’un nouveau paradigme pour les pays les plus vulnérables, nous devons faire en sorte que la communauté internationale et l’UE considèrent la pandémie de COVID-19 comme une opportunité pour investir dans un nouveau modèle de développement, conforme aux critères de durabilité et de l’économie circulaire. »

« La lutte contre le changement climatique, la protection de l’environnement, la réalisation d’une société plus équitable et inclusive figurent parmi les grands Objectifs du développement durable. La réalisation des ODD est aussi la seule et plus sage manière de doper les investissements et la reconstruction durant l’après-COVID-19. »

« Dans cette perspective, l’UE doit jouer un rôle moteur – à commencer par l’intégration des Objectifs du développement durable au Semestre européen. »

Eurodéputés impliqués

BONAFÈ Simona

BONAFÈ Simona

Vice-président/e
Italie
BULLMANN Udo

BULLMANN Udo

Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Bernas Jan

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« La pandémie n’est pas finie – l’UE doit se préparer aux futurs défis ! », réagissent les S&D à la proposition de stratégie vaccinale de la Commission

Communiqué de presse

« Les massacres au Yémen doivent s’arrêter – impossible de passer sous silence les responsabilités accablantes de l’Arabie saoudite et des Émirats Arabes », déclarent les S&D

Communiqué de presse

« En passant de la gestion de la fin de vie des produits à la production durable, l’économie circulaire peut doper la relance sociale et économique de l’après-COVID », affirment les S&D