Publié:
Partager:

Des négociations interinstitutionnelles sont en cours au sujet de la composition de la nouvelle Commission européenne.

Udo Bullmann, chef de file du Groupe S&D, a déclaré ceci à ce propos :

« Nous prenons note des informations selon lesquelles le président du Conseil européen Donald Tusk et le président du Parlement européen Antonio Tajani devaient se rencontrer aujourd’hui. Les groupes politiques n’ont pas été notifiés officiellement de la tenue de cette rencontre. À partir d’aujourd’hui, le président du PE Tajani n’est pas mandaté par les groupes politiques pour représenter ce parlement dans des négociations interinstitutionnelles. En conséquence, la rencontre Tajani-Tusk ne peut être considérée que comme une rencontre interne et non-officielle de représentants du PPE. »

« Nous autres Socialistes & Démocrates donnons priorité au contenu. Nous n’accepterons pas le marchandage des postes à huis clos et dans la méconnaissance des programmes politiques. Nous sommes favorables à un changement fondamental de politique, qui engage l’Europe dans une nouvelle direction : celle de la justice sociale et de la durabilité. C’est cela que les citoyens européens ont voulu. »

« De même, nous réitérons notre déclaration de la semaine passée : le Parlement européen doit rester au centre des décisions concernant le choix du prochain président de la Commission européenne. C’est une question de respect de la décision démocratique des citoyens européens, dont la participation aux élections européennes de cette année était la plus importante depuis 20 ans. Nous appelons tous les négociateurs à respecter leurs voix. »

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo
Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

PENTSI Angelika
Political Advisor
Grèce

Sur le même suje

Communiqué de presse

Von der Leyen doit rapidement réaliser sa promesse de corriger le système d'asile de l'UE, afin de sauver des vies en Méditerranée

Communiqué de presse

« Nous soutiendrons Mme von der Leyen tant qu’elle tiendra ses promesses », déclare Iratxe García

Communiqué de presse

« Nous avons indiqué à Mme von der Leyen que nous attendons un changement de cap radical de la part de la Commission », déclare Iratxe García