Publié:
Partager:

Ce 5 juillet, le Parlement européen votait une résolution sur la crise politique en Moldavie, suite à l’annulation, le mois passé, de l’élection du maire de Chişinău, capitale du pays.

Les S&D n’ont pas pu voter en faveur de cette résolution, étant donné leur opposition à l’appel à la suspension immédiate de l’aide financière européenne à la Moldavie, prônée par le texte. En effet, nous partageons les graves inquiétudes exprimées par le texte au sujet de l’interférence du pouvoir judiciaire avec le processus électoral et l’annulation de l’élection de Chişinău qui en résulte. Cependant, nous pensons que la population moldave serait la seule victime de cette suspension de l’aide financière.

 

Victor Boștinaru, eurodéputé et viceprésident S&D responsable des affaires étrangères, a déclaré ceci :

« L’annulation de l’élection du maire de Chişinău est une situation très malheureuse. Cependant, nous ne pouvons pas permettre l’exploitation politique de la situation, aux dépens de tout un pays et de ses citoyens. Or, le PPE joue depuis trop longtemps ce jeu contre le gouvernement moldave. Il faut décider : soit nous voulons l’État de droit en Moldavie, auquel cas nous ne pouvons exiger de revenir sur une décision passée en tribunal de première instance, en cour d’appel et en Cour suprême ; soit nous ne voulons l’État de droit que quand cela nous arrange. »

« Or, le Groupe S&D a une position affirmée en la matière : l’État de droit est un principe clé qui ne peut faire l’objet de jeux politiques. Dans cet esprit, nous saluons le fait que le gouvernement moldave se dise prêt à effectuer toutes les améliorations nécessaires afin que les futures élections– y compris parlementaires – puissent avoir lieu sans risque de répétition de la situation de Chişinău. »

« Mais disons clairement la chose suivante : l’élection de Chişinău n’a rien à voir avec l'assistance macrofinancière (AMF) ou le soutien budgétaire à la Moldavie, et ne peut en aucun cas influencer ceux-ci. En arrêtant ces aides, nous ne ferions que condamner la Moldavie aux problèmes financiers et économiques et à l’isolement. Le cas échéant, il n’y aurait qu’un vainqueur : la Russie. »

 

Knut Fleckenstein, eurodéputé et porteparole S&D pour les affaires étrangères, a ajouté ce qui suit :

« L’annulation de l’élection du maire de Chişinău intervient à un moment critique et constitue de toute évidence un développement inquiétant. Notre groupe a exprimé sa profonde inquiétude sur la manière dont cette décision a été prise. Et nous nous rangeons résolument du côté de la population moldave qui demande le respect de son vote. »

« Cependant, nous ne pouvons pas soutenir cette résolution qui demande la suspension immédiate de tout type de soutien financier au pays. En effet, cela se retournerait, au bout du compte, contre la population moldave. De plus, cela nécessite une évaluation approfondie des faits et de la situation sur le terrain. »

 

Contact presse S&D

CZERNY-GRIMM Inga
Press Officer
Pologne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Nous sommes aux côtés de Kaftancioglu, grande figure de l’opposition en Turquie, contre son inacceptable condamnation à 9 ans de prison

Communiqué de presse

« Les autorités turques doivent annuler leur décision injustifiée et antidémocratique de destituer les maires de Diyarbakir, Mardin et Van » , déclarent les S&D

Communiqué de presse

Les États-Unis doivent cesser de séparer les familles d’immigrés et de traiter en criminels les demandeurs d'asile, enfants compris