Publié:
Partager:

Jean-Claude Juncker a été élu président de la prochaine Commission de l’UE, ce 15 juillet à Strasbourg, par une majorité de 422 eurodéputés.

Le président du Groupe S&D Gianni Pittella a commenté l’élection en ces termes :

« Au nom du Groupe S&D, je félicite Jean-Claude Juncker pour son élection à la présidence de la prochaine Commission de l’UE. Notre groupe a soutenu M. Juncker dans ce vote et dans le processus mis en route depuis les élections législatives européennes, conformément à notre promesse de respecter le vote des citoyens en faveur des Spitzenkandidaten pour l’élection du nouveau président de la Commission. »

« Ces derniers mois, nous avons assisté à une petite révolution en Europe, dans laquelle notre groupe a joué un rôle central. Conformément à notre slogan ‘Les citoyens d'abord’, nous avons respecté leur vote. »

Gianni Pittella a ajouté ceci concernant le futur programme politique de l’UE :

« Ces dernières semaines, notre groupe a tenu des négociations très intensives avec M. Juncker. Le programme qu’il a avancé porte clairement le sceau S&D. Nous sommes fiers de notre influence, qui donne au programme définitif un visage beaucoup plus équitable et équilibré du point de vue social. »

« Nous avons posé une série d’exigences qui ont été intégrées au plan d’action de l’UE : plan d’investissement de 300 milliards d’euros pour février 2015 ; relance de l’industrie européenne ; renforcement de la garantie européenne pour les jeunes ; instauration d’un salaire minimum européen ; focalisation continue sur les services publics ; remplacement de la troïka par une structure plus démocratique ; lutte contre la fraude fiscale et instauration d’une taxe sur les transactions financières. »

« Par ailleurs, notre appel à la solidarité dans le cadre d’une initiative européenne en matière de politique d’asile et d’immigration a été reprise, ainsi que notre demande d’un renforcement de la concertation sur le plan de la politique étrangère européenne. Enfin, la révision de la directive relative au détachement de travailleurs était une de nos demandes clés des dernières années, pour lutter contre le dumping social. »

En conclusion, M. Pittella a demandé des initiatives fermes pour remplacer l’austérité par une plus grande solidarité en Europe :

« Toutefois, il reste beaucoup à faire. Nous avons besoin d’un plan précis qui accroisse la souplesse de mise en œuvre du Pacte de stabilité et de croissance. Nous exhortons le président Juncker à tenir sa promesse de nommer un membre de la famille S&D au poste de commissaire aux affaires économiques et monétaires. Enfin, il faut d’urgence remettre sur la table la directive concernant le congé de maternité, afin d'assurer une meilleure protection aux femmes et aux hommes qui choisissent de créer une famille. »

« Notre groupe ne donne pas de chèque en blanc à M. Juncker ou à ses futurs commissaires. Nous avons franchi une première étape cruciale pour permettre à M. Juncker de commencer à composer son équipe. Nous suivrons tout cela de près, au cours des prochains mois et lors des auditions finales en novembre, pour faire en sorte que le président Juncker réalise ses promesses. »

Étiquettes:
  • European Youth Guarantee
  • asylum and immigration policy

Contact presse S&D

TUTTLIES Utta
Head of Department, Spokesperson S&D Group, Group's spokesperson
Allemagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Erdoğan doit comprendre le message : à Istanbul, les gens ont voté pour la démocratie et de meilleures conditions de vie

Communiqué de presse

Les S&D félicitent les sociaux-démocrates danois pour leur victoire aux élections nationales

Communiqué de presse

« La violence au Soudan doit s’arrêter immédiatement – le dialogue est la seule voie vers la transition démocratique et de nouvelles élections » , déclarent les S&D