Partager:

Soutenue par les groupes politiques de droite, la commission Affaires juridiques a validé la candidature de Thierry Breton sans questions additionnelles concernant la destination de l’argent provenant de la vente de ses actions Atos. Les eurodéputés S&D sont déçus par cette décision. En effet, Thierry Breton a présidé des sociétés directement concernées par le portefeuille du Marché intérieur qui lui est destiné. En conséquence, le Groupe S&D s’est battu pour obtenir des clarifications écrites de la part du commissaire désigné, concernant d’une part ses avoirs actuels et de l’autre la manière dont il compte éviter des conflits d’intérêts dans le cadre de sa future responsabilité.

Tiemo Wölken, eurodéputé et coordinateur S&D en commission Affaires juridiques, a déclaré ceci :

« Un candidat qui, il y a quelques semaines, était encore PDG d’une multinationale, va être chargé de la régulation d’immenses secteurs de l’économie européenne, liés au numérique, à la défense et aux télécommunications. Nous voulions demander à Thierry Breton comment il comptait gérer cela – avant même de le mettre sur le gril au sujet de ses compétences pour le commissariat européen du Marché intérieur. Ces éclaircissements sont importants du point de vue de l’intérêt public et par rapport à sa future fonction. Nous blâmons les conservateurs et les libéraux d’avoir empêché l’obtention de ces informations. »

Eurodéputés impliqués

WÖLKEN Tiemo

WÖLKEN Tiemo

Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Macphee Ewan

MACPHEE Ewan

Press Officer
Royaume-Uni

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Le Groupe S&D reste intraitable dans sa défense de l’appel sans ambiguïté du PE en faveur d’une interdiction des robots tueurs

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’actualisation du règlement intérieur assure la perpétuation de la voix des citoyens

Communiqué de presse

Une gouvernance durable d’entreprise fait primer la société sur les actionnaires