Publié:
Partager:

D’après les dernières nouvelles parvenues d’Hongrie, le gouvernement de ce pays a soumis au parlement des projets de loi qui visent à placer sous contrôle gouvernemental direct l’Académie des Sciences hongroises ainsi que le réseau d'institutions de celle-ci.

Udo Bullmann, chef de file du Groupe S&D, a réagi comme suit :

« Nous condamnons vigoureusement la dernière attaque lancée par Viktor Orbán contre la liberté académique en Hongrie. Une semaine seulement après les élections européennes, et en dépit des protestations de milliers de citoyens, le premier ministre hongrois poursuit sans vergogne sa campagne antidémocratique en tentant de prendre le contrôle de la recherche scientifique de son pays. La tentative d’Orbán de restreindre la liberté de pensée et de supprimer le débat public constitue une nouvelle étape éhontée de la mise en place d’une autocratie au cœur de l’Europe. Orbán veut permettre l’expression d’une seule vérité : la sienne. C’est une violation flagrante de nos valeurs européennes les plus fondamentales de démocratie et de liberté de pensée, et donc totalement inacceptable. »

« Si le régime du Fidesz réussissait à prendre le contrôle des activités de recherche en Hongrie, il n’influencera pas seulement le choix des sujets étudiés par les scientifiques, mais aussi l’affectation des fonds alloués par l’Union européenne. Dans ce contexte, nous envoyons un message précis au gouvernement hongrois : les fonds européens sont destinés à la population et non aux oligarques de M. Orbán ! »

« Au cours de la nouvelle législature du Parlement européen, nous autres Socialistes & Démocrates ferons donc tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les fonds de l’UE contre des élites corrompues et pour diriger ces fonds directement vers les gens, de manière équitable et transparente. Nous veillerons à ce que ni la Commission européenne sortante, ni la nouvelle, ne tolèrent le détournement et la privatisation des fonds européens par des oligarques. Nous voulons que la composition de la nouvelle Commission reflète clairement ce but. En ces temps où les populistes et les extrémistes tentent de remplacer la vérité scientifique par des mensonges, les forces démocratiques doivent défendre avec fermeté et sans hésitation les intérêts des populations ainsi que la liberté académique. »

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo
Coordinateur
Allemagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Trois activistes brésiliens de l’environnement et des droits humains nominés par les S&D pour le prix Sakharov 2019

Communiqué de presse

Les S&D demandent une commission parlementaire spéciale pour enquêter en profondeur sur les ingérences étrangères dans les processus démocratiques européens

Communiqué de presse

Nous sommes aux côtés de Kaftancioglu, grande figure de l’opposition en Turquie, contre son inacceptable condamnation à 9 ans de prison