Partager:

La détérioration de la situation en Colombie inquiète profondément les Socialistes & Démocrates au Parlement européen. En effet, des manifestations s’y déroulent depuis le 28 avril, dans le cadre de tensions croissantes, de morts, de disparitions et de détentions arbitraires. Les Socialistes & Démocrates demandent aux autorités colombiennes de désamorcer les tensions et d’intensifier leurs efforts d’aboutir à une solution négociée par le dialogue.

Maria Manuel Leitão Marques, eurodéputée et porteparole S&D pour l’Amérique latine, a déclaré ceci :

« Nous avons de profondes inquiétudes à propos des tensions persistantes, des violences contre les manifestants, des informations concernant des morts, des disparitions et des détentions arbitraires. Depuis le début des manifestations, plus de deux-mille personnes ont été blessées, et plus de cinquante ont perdu la vie. Il est très inquiétant que ces excès de violence continuent à se produire , en dépit des avancées récentes qui ont amélioré le dialogue dans le pays. La seule manière de résoudre le malaise social est la mise en place d’une solution négociée et pacifique. »

Javi López, eurodéputé S&D et coprésident de l’Assemblée parlementaire euro-latino-américaine (EuroLat), a ajouté ce qui suit :

« Nous appelons le gouvernement colombien à continuer à désamorcer les tensions et à s’abstenir de l’usage de la force contre les manifestants. Aucune vie ne doit encore être perdue. Le gouvernement colombien a le devoir de protéger ses citoyens. Les autorités doivent respecter et garantir les droits humains fondamentaux, ainsi que le droit constitutionnel à la réunion pacifique et le droit à la manifestation. »

« Nous soutenons l’instauration d’un État et d’institutions fortes dans tout le pays. Nous soutenons les mesures destinées à améliorer le dialogue, à renforcer les réformes et à canaliser les demandes sociales légitimes. Dans cette optique, nous réitérons notre engagement et notre soutien à la mise en œuvre complète de l’accord de paix. Il s’agit d’apporter enfin la paix et l’inclusion à la population colombienne, et de contribuer à l’allègement des vives souffrances provoquées par la pandémie de COVID-19. »

Maria Arena, eurodéputée S&D et présidente de la sous-commission Droits humains du PE, a indiqué ceci :

« Le suicide de la jeune Alison Meléndez, 17 ans, m’a profondément choquée. Elle s’est privée de la vie après avoir été brutalement arrêtée et prétendument abusée sexuellement par des membres de l'unité anti-émeute ESMAD de la police de Popayán. Malheureusement, cet incident tragique n’est pas un acte criminel isolé. La police et des agents en civil de la ville de Cali ont ouvert le feu sur des manifestants pacifiques. Ils auraient tué et blessé un certain nombre de personnes. Les défenseurs des droits humains ont été persécutés et intimidés partout dans le pays. »

« Nous exhortons les autorités colombiennes à lancer des enquêtes indépendantes et impartiales sur ses allégations de brutalités policières. Il faut traduire en justice les responsables des actes de violence. »

Eurodéputés impliqués

ARENA Marie
ARENA Marie
Membre
Belgique
LEITÃO MARQUES Maria Manuel
LEITÃO MARQUES Maria Manuel
Membre
Portugal
LÓPEZ Javi
LÓPEZ Javi
Membre
Espagne

Contact presse S&D

Pelz Silvia
PELZ Silvia
Responsable de presse
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse
« La politique extérieure et la politique de développement de l’UE doivent plus mettre en avant le respect des droits humains et la responsabilisation démocratique », déclarent les S&D
Communiqué de presse
Les S&D demandent des explications sur la participation du premier ministre slovène Janez Janša à une rencontre sponsorisée par l’Organisation des moudjahidines du peuple iranien
Communiqué de presse
« L’obtention d’un cessez-le-feu et la mise en place d’aide humanitaire doivent être prioritaires, à présent, pour s’attaquer à la famine dans le Tigré en Éthiopie » , déclarent les S&D