Partager:

Ce 2 juin, le Groupe des Socialistes & Démocrates accueillait la présidente de la Commission Ursula von der Leyen dans sa réunion virtuelle. Cela a donné lieu à un échange animé. Les eurodéputés S&D lui ont fait part de leurs avis sur le plan de relance présenté la semaine dernière par la Commission européenne, et de leurs préoccupations concernant les négociations prévues avec le Conseil européen.

Iratxe García, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Nous saluons la proposition de la Commission, qui constitue une authentique réponse européenne à la crise du COVID-19 et au problème de la relance. Nous entretenons une coopération très positive avec la Commission, et nous voulons rester un partenaire loyal, pour le bien de l’ensemble des Européens. Ursula von der Leyen sait qu’elle peut compter sur nous tant qu’elle défend fermement l’ambition, la portée et les instruments de sa proposition lors des négociations avec les États membres – en particulier, lorsqu’il s’agira du prochain budget pluriannuel. »

« La proposition de la Commission comprend en effet des instruments sur lesquels mon Groupe a insisté par le passé. Ceux-ci sont devenus urgents depuis l'éclatement de la crise du COVID-19, comme la mutualisation de la dette par l’émission d'obligations communes et l’instauration de ressources propres nouvelles. Or, nous devons faire en sorte que ces instruments soient utilisés efficacement et pour le bien-être des populations. »

« Dans cette optique, nous avons indiqué très clairement, aujourd’hui, que nous n’accepterons aucune conditionnalité macroéconomique. Les seules conditions doivent être le respect de l’État de droit, et l’usage de cet argent pour bâtir un meilleur avenir. Il s’agit de viser la durabilité environnementale, sociale et économique, dans le cadre de la numérisation. »

Par ailleurs, Iratxe García a encouragé la présidente de la Commission à accélérer l’achèvement de la zone euro et la réforme du Semestre européen, afin d’y inclure les Objectifs du développement durable et le socle social. Elle a aussi demandé qu’un rôle fort soit dévolu au Parlement européen pour toute la durée du processus de relance et concernant l’ensemble des instruments.

Pour leur part, les eurodéputés S&D ont profité de la discussion pour exhorter Ursula von der Leyen à agir contre les aides d’État déloyales au sein de l’UE, et pour garantir l’égalité des conditions de concurrence à l’ensemble des États membres. La Commission a en effet le devoir d’éviter toute distorsion de concurrence au sein du marché unique, provoquée par l’inégalité des aides d’État apportées en riposte à la crise économique causée par le COVID-19.

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Une autre Europe est possible, fondée sur l’attachement clair aux valeurs de l’UE », déclare la présidente du Groupe S&D, Iratxe García

Communiqué de presse

« Le Conseil européen a réalisé un accord historique concernant le Fonds de relance – mais le Parlement européen modifiera le budget de l’UE », déclare Iratxe García

Communiqué de presse

« L’arrêt pris ce 15 juillet par le Tribunal de l’Union européenne dans le cas Apple n’est qu’une preuve supplémentaire de l'urgence de la justice fiscale », déclarent les S&D