Publié:
Partager:

Après 20 ans de négociations, l’UE et le Mercosur signaient ce 27 juin un accord politique concernant leur futur accord d'association.

Bernd Lange, eurodéputé et viceprésident du Groupe S&D, a réagi comme suit :

« Les pays du Mercosur sont des partenaires stratégiques pour l’Europe, en raison des liens sociaux et culturels forts qui les lient. Cette importance est stratégique tant d’un point de vue économique que politique. »

« Nous appelons les deux partenaires à publier aussi vite que possible le projet d’accord, pour permettre au Parlement européen et au grand public de l’étudier. Nous l’analyserons en détail, et en particulier les sections concernant le développement durable. Nous ne soutiendrons cet accord qu’à condition que les engagements pris dans le cadre de l’accord climatique de Paris soient respectés, ainsi que les normes du travail fondamentales définies par l’OIT. Dans le cas contraire, il faudra de nouvelles négociations. A la lumière des récentes déclarations et décisions du gouvernement brésilien, l'Europe ne doit laisser planer aucun doute sur le fait qu’elle signera uniquement un traité focalisé sur la durabilité. »

« De plus, le texte ne pourra être qualifié d’accord d’échange équitable que s’il garantit l’équité de la concurrence entre nos producteurs agricoles et ceux des pays du Mercosur. »

 

Note aux rédacteurs :

À l'heure actuelle, les relations entre l’UE et le Mercosur sont régies par un accord-cadre de coopération. Le nouvel accord repose sur trois piliers : politique, coopératif et commercial. Ceux-ci ont été négociés avec les quatre membres fondateurs du Mercosur : l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, et n'incluent donc pas, actuellement, le Venezuela, qui n’a rejoint le Mercosur qu’en 2012.

Le pilier commercial comprend un mécanisme de résolution de différends et un chapitre consacré au développement durable. Dans leur lutte pour donner à la politique commerciale de l’UE une orientation progressiste, les S&D ont insisté sur la présence obligatoire de ces deux sujets dans l’ensemble des accords commerciaux signés par l’Union.

L’accord commercial UE-Mercosur concernera 750 millions de personnes. Il permettra aux exportateurs de l’UE d’économiser annuellement plus de 4 000 millions d’euros, soit 8 fois plus que l’AECG (CETA).

 

Eurodéputés impliqués

LANGE Bernd
Vice-président/e
Allemagne

Contact presse S&D

PELZ Silvia
Press Officer
Allemagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Les États-Unis doivent cesser de séparer les familles d’immigrés et de traiter en criminels les demandeurs d'asile, enfants compris

Communiqué de presse

Les S&D demandent des élections libres et équitables pour mettre fin à l'impasse politique au Venezuela

Communiqué de presse

« La crise du Sea Watch montre l’urgence pour l’UE de la mise en place d’un politique migratoire », déclarent Iratxe Garcia et David Sassoli