Publié:
Partager:

Après une longue bataille politique, le Parlement européen adoptait ce 16 avril un accord réalisé avec le Conseil de l’UE au sujet de l’instauration d’un nouveau règlement destiné à garantir la transparence de la procédure européenne d’évaluation des risques dans la chaîne alimentaire.

Depuis le scandale provoqué par la pression exercée par l’industrie pour obtenir l’autorisation de commercialisation des pesticides à base de glyphosate, les Socialistes & Démocrates au Parlement européen demandent que ce système soit plus transparent et plus indépendant.

Conformément à la demande des S&D, le nouveau règlement couvrira toute la chaîne agroalimentaire. Il oblige à rendre publics toutes les études présentées par l’industrie à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) dans le cadre de l’évaluation des risques.

 

Pavel Poc, eurodéputé et porteparole S&D pour ce dossier, a déclaré ceci :

« Nous avons obtenu un système d’autorisation plus transparent et plus fiable pour les substances potentiellement dangereuses comme les pesticides, les additifs alimentaires, les matières au contact des aliments, les nouveaux aliments et les OGM. En imposant la divulgation précoce et active des informations au cours de la phase d’évaluation des risques, l’Autorité européenne de sécurité des aliments ouvre ses portes aux citoyens et aux analyses citoyennes indépendantes des données fournies par l’industrie. Toute information relative à une évaluation de sécurité devra être rendue publique. »

« De la sorte, nous mettons fin, aujourd’hui, aux pratiques frauduleuses comme le recèlement d’études et de données défavorables, ou l’achat de résultats ‘favorables’. Fini les affaires du genre glyphosate, au sein de l’UE, fini les décisions à huis-clos, fini de jouer avec notre santé. Dans le monde d’aujourd’hui animé par l’argent, les citoyens n’ont qu’un seul moyen de résistance : disposer d’un système robuste d’autorisations, suffisamment résistant aux pressions extérieures, qui permette la détection et la correction facile de toutes les pratiques frauduleuses. »

« Cette loi constitue un grand bond en avant pour la sécurité des aliments et la protection des citoyens européens. Je suis heureux que notre Groupe ait montré que pour nous, la santé et les droits des consommateurs sont plus importants que les intérêts commerciaux. »

Contact presse S&D

MARTIN DE LA TORRE Victoria
Press Officer
Espagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Les S&D incitent la Commission à se réveiller : il faut réglementer les perturbateurs endocriniens pour protéger la santé des citoyens !

Communiqué de presse

« Le programme LIFE est essentiel pour la transition vers une économie durable tant sur le plan humain qu’environnemental », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Les S&D saluent la présence de Greta Thunberg en commission Environnement du Parlement européen