Partager:

Beijing a décidé unilatéralement d’appliquer à Hong Kong sa législation nationale de sécurité. Dans ce contexte, les Socialistes & Démocrates soutiendront, ce 19 juin, la résolution présentée au Parlement européen pour condamner cette initiative chinoise qui vise à renforcer son emprise juridique sur l’ancienne colonie britannique.

Dans moins d’une semaine aura lieu le sommet annuel de l’UE avec le premier ministre chinois Li Keqiang. Dans cette perspective, les Socialistes & Démocrates appellent l’UE à mettre la pression sur Beijing, que ce soit par voie de sanctions ou de levier économique, afin d’obtenir le respect du principe « Un pays deux systèmes », mis en place à la fin du règne britannique en 1997.

Evelyne Gebhardt, eurodéputée et viceprésidente de la délégation du PE aux relations avec la Chine, négociatrice S&D de cette résolution, a déclaré ceci :

« La loi sur la sécurité nationale proposée va à l’encontre de tout ce pour quoi les manifestants pacifiques sont descendus dans la rue, à Hong Kong, ces derniers mois : leur liberté, leurs droits fondamentaux, la démocratie et l’État de droit. Or, ces droits sont garantis par la Loi fondamentale de Hong Kong, ainsi que par le principe ‘Un pays deux systèmes’, que la Chine viole clairement en proposant cette nouvelle loi. »

« Nous ne pouvons rester silencieux alors que la population de Hong Kong est menacée de punition parce qu’elle proteste contre Beijing ou la critique – comme le pratique la Chine sur le continent pour réduire au silence les dissidents. Or, la Chine est la principale destination des exportations de l’UE. Dans ce contexte, celle-ci doit utiliser tous les instruments légaux et leviers économiques à sa disposition pour défendre les valeurs fondamentales, la démocratie et l’État de droit à Hong Kong. La Commission européenne doit conditionner les négociations en cours sur un accord bilatéral d'investissement au respect de ces valeurs. »

Tonino Picula, eurodéputé et porteparole S&D en commission Affaires étrangères, a ajouté ce qui suit :

« Nous exhortons la Chine à abandonner immédiatement l’instauration unilatérale d’une législation concernant la sécurité nationale à Hong Kong, et à respecter ses obligations internationales dans le cadre d la Déclaration conjointe sino-britannique. À défaut, la Chine portera préjudice à sa coopération avec l’UE, ainsi qu’à la confiance du monde des affaires dans Hong Kong comme centre financier pertinent à l’échelle mondiale. Nous attendons des dirigeants de l’UE qu’ils affirmer ces principes sans la moindre ambiguïté lors de leur rencontre avec les autorités chinoises. »

« Nos inquiétudes concernent également les citoyens de l’UE résidant à Hong Kong, également menacés potentiellement par l’entrée en vigueur de cette loi sur la sécurité nationale. »

Eurodéputés impliqués

PICULA Tonino

PICULA Tonino

Coordinateur
Croatie
GEBHARDT Evelyne

GEBHARDT Evelyne

Membre
Allemagne

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D demandent des sanctions ciblées à l’encontre de ceux qui violent les droits humains en Azerbaïdjan

Communiqué de presse

25e anniversaire du génocide de Srebrenica : nous ne devons jamais oublier !

Communiqué de presse

Les actions unilatérales de la Turquie menacent la paix et la sécurité en Méditerranée orientale