Partager:

Suite à la pression exercée par le Groupe S&D, le Parlement européen lancera une série de trois auditions au sujet de l’abus des données de millions de personnes, perpétré par Facebook et Cambridge Analytica. Cette demande est formulée dans la foulée de la rencontre du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, avec les chefs des groupes politiques du PE. Les auditions se dérouleront dans le cadre de la commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures du PE, et la première aura lieu ce lundi 4 juin 2018.

 

Après la confirmation de la tenue des auditions de suivi, Josef Weidenholzer, eurodéputé et viceprésident du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Depuis l’éclatement du scandale Facebook – Cambridge Analytica, il y a deux mois, nous demandons une enquête approfondie et transparente en la matière. Il s’agit, en effet, du plus grand scandale de récolte non autorisée de données dans l’histoire de Facebook. Cet événement provoque de graves inquiétudes au sujet du respect de la vie privée des citoyens et de la manipulation du processus démocratique à l’ère numérique. D’autant plus que la rencontre de la semaine passée, avec Mark Zuckerberg, n’a d’aucune façon apaisé nos craintes. Au lieu d’être un contre-interrogatoire sérieux, cela ne s’est avéré rien de plus qu’un exercice de relations publiques pour Facebook. Dans ces conditions, ces auditions sont l’occasion de corriger le tir et d’obtenir les réponses que nos concitoyens méritent. »

« Dans cette optique, l’audition de la semaine prochaine prévoit d’entendre tant le journaliste que le lanceur d’alerte qui ont placé les pratiques douteuses de Cambridge Analytica sous le feu des projecteurs. Leurs avis nous aideront à comprendre le fond des choses, et à décider quelles mesures prendre pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais. Une fois les auditions achevées, nous nous battrons pour réentendre Mark Zuckerberg et obtenir des réponses à nos constatations. »

« Par ailleurs, Facebook et les autres réseaux sociaux occupent une position de force dans le processus de formation de l'opinion. Il nous incombe de veiller à ce qu’ils ne puissent pas abuser de cette position. »

« Après les auditions, notre Groupe collaborera avec les autres forces progressistes pour élaborer un résolution parlementaire forte. Il s’agira de s’appuyer sur les résultats des réunions et de définir les contours des mesures concrètes à prendre par l’UE pour faire en sorte que cela ne puisse plus jamais se reproduire. »

 

Note aux rédacteurs

La première audition est organisée par la commission Libertés civiles, justice et affaires intérieures du Parlement européen, en association avec les commissions Industrie, Affaires constitutionnelles et Affaires juridiques.

Date : Lundi 4 juin 2018, de 17h30 à 20h00

Lieu : Bâtiment József Antall (Bruxelles), local JAN 4Q2

L’audition sera diffusée en direct sur le web. Le lien de cette diffusion apparaîtra ici .

La deuxième et troisième audition sont respectivement prévues le 25 juin et le 2 juillet 2018.

 

https://opinio.secure.europarl.europa.eu/opinio/s?s=secured_20180604_Facebook_Cambridge_Analytica

 

Sur le même sujet

Communiqué de presse

L’arrêt de la CJE contre Volkswagen montre l’urgence de l’instauration des recours collectifs au niveau de l’UE

Communiqué de presse

En l’absence d’une règlementation antiblanchiment, européenne et efficace, les criminels se remplissent les poches

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’industrie de l'avenir sera verte, durable et sociale